LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Une toilette à composte

2 min read

Une toilette à composte du genre toilette à litière biométrie. ile sert à transformer les urines et les excréments humain à l’engrais organique pour servir à l’agriculture et aussi pour l’assainissement du milieu. Selon son concepteur, James Luyindula, chef des travaux à l’Institut supérieur pédagogique et technique de Kinshasa,  (ISPT/Kin), l’appareil aide à la conservation de la nature dans la mesure où les excréments et les urines deviennent une matière première pour les plantes.

Sans difficulté, l’appareil peut être déplacé d’un endroit à un autre. Il est possible de le déplacer à un lieu de fête pour recueillir les excréments et les urines afin de les utiliser pour la croissance des plantes.

Le concepteur a indiqué que les matières enfermées pendant longtemps connaissent une élimination des microbes. A Kinshasa, où il y a moins des latrines publiques, l’utilisation de cette réalisation réduirait la contamination à certaines maladies telles que la dysenterie, les amibes…

Dans la capitale, l’usage de la toilette à composte peut constituer une source des revenus pour l’Etat ou les particuliers. La toilette à composte mesure plus ou moins 2 mètres de hauteur et 80 centimètres de côté. A la place de l’eau, on recourt aux cendres et les sciures de bois. Dans certains milieux ruraux, à la place des sciures des bois, on peut mettre la paille d’arachides.

Pour d’amples informations, voici les numéros de contact du chercheur James Luyindula 0998267260 ou 0898798466.

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *