LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Une baleine échouée avec 100 kg de déchets plastique dans le ventre

2 min read

Des filets de pêche des cordes, des sacs et des pailles en plastique voilà quelques-uns des déchets qui composait la boule d’ordure de 100 kilogrammes retrouvée dans le ventre d’un cachalot. Le cétacé s’est échoué jeudi 28 novembre 2019 sur l’île de Harris dans la région des Hébrides en Écosse. Le samedi suivant, des scientifiques du Scottish Marine Animal Stranding Scheme (Smass) ont procédé à l’autopsie du cachalot pour déterminer les causes de sa mort. Ils ont déclaré que, pour le moment, le lien entre la boule de déchets et la mort du cachalot n’est pas clairement établi.

La jeune baleine de Cuvier morte le 16 mars 2019 aux Philippines. © Darrell Blatchley/D’ Bone Collector Museum Inc./Facebook

Sur  sa page Facebook,  l’association affirme que « l’animal n’était pas malade ou blessé donc les déchets ont probablement été un facteur déterminant dans sa mort, mais nous n’avons aucune preuve qu’ils ont obstrué les intestins. Néanmoins, la quantité de déchets retrouvée est terrifiante et a probablement altéré sa digestion ».

Le cachalot a été enterré sur la plage où il est mort. Le Smass a enregistré 930 échouages en 2018 contre 204 en 2009, rien qu’en Écosse.

Une baleine retrouvée morte avec 40 kg de plastique dans l’estomac

L’estomac d’une baleine à bec de Cuvier retrouvée le 16 mars 2019, échouée sur une plage aux Philippines, contenait 40 kg de déchets plastique, dont « seize sacs de riz, quatre sacs utilisés dans les plantations de banane et plusieurs sachets de course », a révélé le D’Bone Collector Museum Inc. sur Facebook. C’est « la plus grande quantité de plastique que nous ayons jamais vue dans une baleine », a indiqué le musée philippin le 17 mars, après avoir examiné la carcasse

Ces déchets ont provoqué une mort douloureuse pour le cétacé en l’empêchant de s’alimenter. Il est apparemment mort de faim et de déshydratation. Il s’agissait d’un spécimen juvénile mâle de 4,5 m de long et d’une demi- tonne, qui était encore vivant mais agonisant, lorsqu’il a été repéré : il était amaigri et vomissait du sang.

Julie Kern/Futura-sciences.com/3 décembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *