LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Un scientifique donne deux raisons pour justifier la fermeture de l’aéroport de Bipemba

1 min read

« Le sous-sol de l’aéroport de Bipemba est en calcaire et le calcaire se dissout lors des précipitations », a déclaré au Papyrus le chef des travaux Roland Kakule, chercheur en géologie environnementale du Centre de recherche géologique et minière (CRGM) à la question de savoir si la qualité du sol de cet aéroport pouvait justifier la fermeture de cet aéroport pour cause des travaux sur la piste d’atterrissage. Pour lui, c’est la première raison.

La deuxième raison est celle-ci : « La tête d’un ravin a coupé une partie de la piste de l’aéroport de Bipemba », a indiqué le scientifique. Nul n’ignore qu’il y a plusieurs ravins dans la capitale diamantifère de la RDC et les autorités tant nationales que provinciales ne sont pas encore prêtes à affronter ces érosions.

Selon Radio Okapi, la piste est abimée sur une surface de plus de 120 m2 et présente un risque pour la circulation des avions.

L’exploitation de l’aéroport de Bipemba pourrait reprendre aujourd’hui, mercredi 26 septembre 2018, après sa fermeture le dimanche 23 septembre 2018 par les services techniques de la Régie des voies aériennes (RVA) pour des travaux de réparation.

Rappelons que construits en 1974, l’aéroport de Bipemba et sa piste, longue de 2400 mètres, sont vieux de 44 ans.

JR Bompolonga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *