ven. Août 12th, 2022

LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Une étude signale que le fleuve Congo, dans sa partie Lualaba à Kindu, est riche en poissons

2 min read

Suivant l’indice de Shannon calculé, une étude a confirmé que le fleuve Congo, dans sa partie Lualaba à Kindu, est riche en biodiversité ichtyologique.

En utilisant les filets dormants, les filets à l’épervier et les nasses, les chercheurs ont inventorié deux cent soixante (260) spécimens répartis en 13 familles et 28 espèces ont été identifiés. Les espèces Distichodus sexfasciatus(9,6%), Labeo  senegalensis et Auchenoglanis occidentalis respectivement (8%), Citharinus latus (7,3%), Marcusenius mento et Distichodus rostratus respectivement(7%), Cyphomyrus psittacus (5,8%) et Oreochromis niloticus (5%) sont plus abondantes.

Spécifiquement, les espèces de poissons étudiées ont été collectées dans deux stations sélectionnées, le Beach Central et le Beach Basoko. Les poissons ont été capturés de janvier à juin 2015 durant 7 campagnes d’échantillonnage.

Cette étude a été menée dans le but de connaître les différentes espèces de poissons qui peuplent le fleuve Congo à Kindu, précisément dans la partie Lualaba.

L’étude intitulée « Inventaire de la biodiversité ichtyologique du fleuve Congo à Kindu (partie Lualaba) », a été menée par les chercheurs Ngoy a Ngoy Chuck1, Doma Tana Anicet, Mulungo Sangwa Hugues, Kitenge Kitoko Germaine, Manga Tshomba Joseph. Ils proviennent de l’Université de Kindu, Faculté des Sciences Agronomiques et de l’Institut Supérieur des Sciences Agronomiques et Vétérinaire du Maniema. Elle a été publiée dans le site www.congosciences.cd, volume 8, n°2 en juillet 2020.

Dans la conclusion de leur travail, les chercheurs estiment que les résultats de cette investigation serviront de données de références de l’ichtyofaune de la zone d’étude et enrichiront le répertoire national de l’ichtyofaune de la R.D. Congo. Cependant, ont-ils noté, il est important de faire un suivi permanent de l’état de la faune ichtyologique du fleuve Congo afin d’élaborer des mesures adéquates à prendre pour éviter des modifications des peuplements voire même la disparition de certaines espèces de poissons.

JRB

Photo à la une de Radio Okapi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.