dim. Août 14th, 2022

LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Une étude recommande l’utilisation des alevins dans la lutte contre les moustiques

2 min read

« Les Alevins de Schilbe mystus peuvent être utilisés dans la lutte biologique contre les larves des moustiques après des essais in vivo ». C’est à cette conclusion qu’ont abouti les chercheurs Pwema Kiamfu Victor, Mbomba Bekeli Nseu, Lusasi Swana Willy du Laboratoire de Limnologie, Hydrobiologie et Aquaculture de la Faculté des Sciences de l’Université de Kinshasa (Unikin), Kikala Ami Erick du Département de l’Environnement de la Faculté des Sciences de l’Unikin et Micha Jean-Claude de l’Unité de Recherche en Biologie Environnementale et Evolutive (Urbe) de l’Université de Namur en Belgique.

Intitulé « Utilisation des Alevins de Schilbe mystus (Linnaeus, 1758) (Siluriformes : Schilbeidae) dans la Lutte Biologique contre les Larves de Moustiques », ce travail avait pour objectif de tester si les alevins de Schilbemystus consomment les larves de moustiques de manière à les utiliser dans la lutte biologique et le contrôle du vecteur du paludisme, Anopheles spp.

Cette étude entrait dans le cadre de la lutte contre le paludisme qui fait environ 90% de décès au monde, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a élaboré une stratégie mondiale visant à éradiquer ou à réduire cette maladie en se basant sur la prévention, le diagnostic et la lutte contre le vecteur.

« Les résultats obtenus ont montré que les alevins de Shilbe mystus s’acclimatent bien au laboratoire dans des bacs sans aération et se prêtent bien à des manipulations. A l’état d’alevins et dans des bassins d’expérimentation, Shilbe mystus se nourrit de larves des moustiques et d’autres insectes. En présence d’asticots et de vers de terre, les alevins de ce poisson consomment tout d’abord les larves de moustique puis les vers de terre et enfin les asticots », ont écrit ces chercheurs dans leur conclusion.

Publiée dans le site www.congosciences.cd, l’étude peut être consultée en cliquant ici.

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.