LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Une étude propose le Modèle Lifosa-17 pour cerner la dynamique de la forêt

3 min read

L’étude de la dynamique d’un système écologique n’est mieux réalisée qu’avec un modèle. Les difficultés éprouvées dans l’application des modèles existants, dans notre contexte, poussent à proposer un autre plus simple et plus approprié. Le modèle LIFOSA-17 s’appuie sur les habitats de la lisière forêt-savane (LIFOSA) de l’Afrique centrale: forêt, écotone proche de la forêt, écotone proche de la savane et savane et sur les processus de la régénération naturelle de la forêt dans la formation herbacée: conquête, présence des préexistants, croissance de jeunes plants et action anthropique.

C’est la conclusion d’une étude intitulée Modele Lifosa-17: Outil d’Analyse de la Dynamique de la Forêt publiée sur le site de Congosciences.cd. Selon les auteurs de cette étude, le Modèle Lifosa-17 permet de représenter, de comprendre et de prédire l’avenir de cet éco-complexe système. Par la maitrise des processus de la dynamique des systèmes écologiques, il décrit l’évolution des habitats dégradés vers les plus complexes et révèle les moteurs de la régénération naturelle de la forêt en décelant les forces qui s’y appliquent. Il a été conçu de la synthèse des connaissances existantes dans une étude systémique-analytique de la dynamique forestière.

L’objectif de ce texte est de mettre à la disposition de la recherche un modèle d’analyse et d’interprétation, en un temps très réduit, des processus de la dynamique des systèmes écologiques dans la région tropicale humide.

Cette étude a été menée par les chercheurs Makumbelo El’Shie Crispin, Lukoki Luyeye Felicien, Belesi Katula Honore, Lungiambudila Mamona Oscar qui sont de l’Université du Kwango-Kenge, Faculté des Sciences agronomiques et gestion des ressources naturelles ou de l’Université de Kinshasa, Faculté des Sciences.

Contacté à ce sujet par le Papyrus pour en savoir davantage sur la dynamique d’un système écologique, le chercheur Makumbelo El’Shie Crispin a affirmé La dynamique d’un système écologique est à la fois le mouvement que connaît un système écologique de faible vers la haute complexité (sa cinétique, son évolution) mais plus encore l’ensemble des forces qui s’appliquent à un système pour déclencher son mouvement (dynamique proprement dite).

Selon l’étude, les difficultés éprouvées dans l’application des modèles existants, dans notre contexte, poussent à proposer un autre plus simple et plus approprié. Le modèle LIFOSA-17 s’appuie sur les habitats de la lisière forêt savane (LIFOSA) de l’Afrique centrale… A la question de savoir en quoi ce modèle est plus simple que les autres, Makumbelo souligne que le modèle LIFOSA-17 est plus adapté par le fait que les paramètres utilisés, les variables d’état, les deux applications de la dynamique
(transformation continue et régénération naturelle) ainsi que le moteur émergent sont faciles à saisir. En plus comme tous les autres modèles, il permet la quantification dans ces processus écologiques.

Le chercheur estime que ce modèle peut être appliqué chaque fois qu’on a saisi les variables d’état d’un processus quelconque (en santé publique et autres domaines
par exemple qui exigent des solutions à partir d’un comportement émergent).

L’homme de la rue doit comprendre, a dit Makumbelo, que cette étude consiste de savoir que « toute cause produit des effets. La meilleure solution réside dans la compréhension des causes que des effets. Et la recherche de vraies causes passe par l’analyse des éléments du comportement émergent ».

La recherche sur la dynamique des systèmes écologiques par la modélisation continuent encore. Attendons les prochaines publications. Mes coauteurs sont mes encadreurs et Professeurs des Universités.

JRB

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.