dim. Août 14th, 2022

LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Une étude a cerné la distribution spatiale de maladies tropicales négligées dans la province du Haut-Uele

2 min read

« Comprendre la distribution spatiale de Maladies Tropicales Négligées (MTN) va conduire les partenaires nationaux, africains ainsi que les décideurs mondiaux à une prise de conscience en faveur des programmes de lutte contre les MTN pour des interventions ciblées dans les régions à problème ».

C’est sur cette note d’espoir que six chercheurs ont conclu leur étude intitulée « Distribution Spatiale des Maladies Tropicales Négligées dans La Province de Haut- Uele, République Démocratique du Congo » publiée par le site web de Congo Sciences de novembre 2019.

Les Maladies Tropicales Négligées, MTN, maladies de la pauvreté, sont répandues dans les régions à faibles revenus à travers le monde. Elles se regroupent en deux classes, celles à prise en charge des cas et celles évitables par la chimiothérapie préventive. Elles entrainent une forte morbidité qui peut être visible ou cachée.

L’objectif général de l’étude transversale rétrospective menée en 2015, était de décrire la distribution spatiale des MTN, notamment la filariose lymphatique (FL), les géohelminthiases (GH) et la schistosomiase dans la province de Haut Uélé, Nord de la RDC. Au total 13 Zones de Santé (ZS) de cette Division Provinciale de la Santé étaient impliquées dans l’étude.

Les données utilisées sont celles des fréquences de ces trois MTN. Elles ont été organisées dans un tableur Excel ; le logiciel QGIS 2.2, 0 a permis de générer les cartes. Les résultats montrent que, la ZS de Rungu est la plus touchée par la FL (Taux d’Attaque : 0.8427 à 1.2321) suivi des ZS de Niangara et de Faradje (TA : 0.4539 à 0.8426) ; les ZS d’Isiro, de Niangara et Faradje sont les plus touchées par les GH (TA : 0.894) ; la ZS d’Isiro est plus touchée par la schistosomiase (TA > 1.9958). La majorité des ZS est co-infectée par ces trois MTN.

Les chercheurs Mbeko Pongombo Andre, Malegela Ilunga Leon, Kapour Kieng Germain, Tuakuila Kabengele Jöel, Masumu Mulumbu Justin, Kimpanga Diangs Prince provenant de la Direction des services vétérinaires du Ministère de Pèche et Plevage, de Université Pédagogique Nationale de Kinshasa, de l’Université de Kinshasa, de la Faculté de Médecine de l’Unité de Recherche et de Formation en Ecologie et Contrôle des Maladies Infectieuses du Ministère de la Santé publique, du Programme National d’éradication de la Draconculose, de l’Université de Kinshasa, Faculté de Médecine, et de l’Ecole de Santé publique de Lemba à Kinshasa.

LP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.