ven. Août 12th, 2022

LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Une dizaine des chercheurs ont effectué un voyage d’étude en agriculture aux Etats-Unis

3 min read

Cette formation a été très utile car elle nous a permis de renforcer nos capacités sur la gestion et la protection des maladies et des insectes de cultures et des animaux en RDC avec le respect d’une franche collaboration entre l’enseignement, la recherche et la vulgarisation  agricoles. Et aussi d’apprendre des experts des universités américaines et d’autres agences comment réhabiliter le secteur agricole et améliorer la sécurité alimentaire en RDC., a confié le professeur Roger Kizungu Vumilia, Directeur scientifique de l’Institut National d’Etude et Recherche Agronomique, le samedi 8 décembre 2018.

Avec 10 autres chercheurs provenant de l’INERA ou de l’Université de Kinshasa, il a effectué un voyage d’étude à Raleigh en Caroline du Nord aux Etats- Unis d’Amérique pour un atelier de renforcement des capacités des participants de la RDC dans la relance de l’agriculture.

Il a signalé que cette mission rentrait dans le cadre de la mise en œuvre du projet ECAAT (Projet de transformation agricole en Afrique de l’Est et du Centre), où il est prévu des voyages d’étude dans des pays avancés en vue d’atteindre les objectifs de projet ci-dessous mentionnés et de se familiariser avec les projets d’envergure.

L’objectif de l’atelier était de -renforcer les capacités des participants avec les aptitudes et connaissances requises nécessaires pour préserver l’agriculture Congolaise et les ressources naturelles contre l’entrée, l’établissement et la propagation des pestes de grande envergure afin de faciliter et garantir le commerce sain des produits agricoles de la RDC; -renforcer les capacités des participants sur les méthodologies et la politique de la règlementation phytosanitaire; -former les participants sur l’utilisation des méthodes d’analyse des risques (évaluation des risques, gestion des risques, et communication des risques pour les produits alimentaires) nécessaire pour appuyer ou soutenir un commerce sain et pour atténuer  les risques biologiques des produits alimentaires de la RDC tel que le danger de l’aflatoxine dans l’arachide, le maïs et le manioc pour le commerce régional et national sécurisé; apprendre des experts des universités américaines et d’autres agences comment réhabiliter le secteur agricole et améliorer la sécurité alimentaire en RDC.

Selon le professeur Kizungu, plus d’une dizaine d’intervenants américains et africains ont pris la parole pour exposer sur  thèmes généraux, à savoir directives et défis  de l’agriculture en RDC ; sécurité alimentaire et nutrition ; un tour de table sur les zones prioritaires de support et aussi sur les interventions proposées.

En outre, les participants à cet atelier ont visité les installations de recherche agricole de l’Université d’Etat de la Caroline du Nord dont les champs de blé, les étangs piscicoles, la provenderie, les pâturages, les élevages de bovin laitier et des poules. Ils ont visité aussi la bibliothèque du campus du centenaire James Hunt de l’Université d’Etat de la Caroline du Nord.

Commencé le 11 novembre 2018, l’atelier a pris fin le 17 novembre 2018 par la remise des brevets de participation.

JRB

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.