LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Un plan national contre la résistance aux antimicrobiens en gestation

2 min read

Un plan national de lutte contre la résistance aux antimicrobiens a été élaboré et adopté par 71 experts venus de plusieurs ministères lors d’un atelier organisé du 12 au 14 novembre 2018 à Kinshasa, a affirmé le pharmacien Kalala Sympho de la Direction de la Pharmacie et du Médicament du ministère de la Santé publique. C’était le vendredi 16 novembre 2018 lors de l’atelier d’échange d’informations et  d’expériences scientifiques sur les antibiotiques et résistance antimicrobiennes, au collège Boboto à Kinshasa. Il a été organisé dans le cadre de la semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques par le Programme de Renforcement des Capacités en Enseignement et Recherche en Sciences de l’Environnement (PRCERSE).

Ce plan national a cinq objectifs,  a indiqué le pharmacien  qui les a expliqués. Le premier consiste à améliorer les connaissances pour mieux faire comprendre le problème de la résistance aux antimicrobiens grâce à une communication, une éducation et une formation efficaces.

Le deuxième vise à renforcer les connaissances et les bases factuelles par la surveillance et la recherche.

Réduire l’incidence des infections par des mesures efficaces d’assainissement, d’hygiène et  de prévention des infections est le troisième objectif et le suivant c’est optimiser l’usage des médicaments antimicrobiens en santé humaine, animale et végétale.

Le cinquième et dernier objectif cherche à dégager les arguments économiques en faveur d’investissements durables qui tiennent compte des besoins de tous les pays et accroître les investissements dans la mise au point de nouveaux médicaments, outils diagnostiques, vaccins et autres interventions.

Le pharmacien Kalala a signalé que deux arrêtés ministériels ont été élaborés pour la mise en application de ce plan national contre la résistance aux antimicrobiens.

L’atelier organisé par le PRCERSE, sous le haut patronage de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), devrait chercher les voies et moyens pour mettre en place une structure de recherche de la lutte contre l’antibiorésistance en RDC. Comme il y a un plan en gestation au ministère de la Santé publique sur cette matière, nous allons tous y travailler, a dit le professeur Crispin Mulaji, secrétaire de PRCERSE en clôturant l’atelier.

JRB

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.