LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Un nouveau cas d’Ebola signalé au Nord-Kivu

3 min read

Le Ministère de la santé de la République démocratique du Congo (RDC) a annoncé aujourd’hui qu’un nouveau cas d’Ebola a été détecté dans la zone de santé de Butsili, dans la province du Nord-Kivu, où une précédente épidémie s’est officiellement terminée le 3 mai 2021, annonce un communiqué de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), daté à Brazzaville le vendredi 8 octobre 2021.

Le communiqué signale que la branche de Goma de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) a confirmé la présence du virus Ebola dans les échantillons prélevés sur un jeune enfant qui est décédé le 6 octobre après avoir souffert de symptômes analogues à ceux d’Ebola.

Butsili est proche de Beni, une ville qui a été l’un des épicentres de l’épidémie de 2018-2020 dans l’est de la République démocratique du Congo et qui se situe environ à 50 km de la ville de Butembo, qui a connu une nouvelle épidémie d’Ebola cette année. Il arrive que des cas sporadiques surviennent après une épidémie majeure, mais il est trop tôt pour dire si ce cas est lié aux épidémies précédentes. La ville de Beni est un carrefour commercial avec des liens vers des pays voisins, l’Ouganda et le Rwanda, indique le même document.

L’OMS soutient les autorités sanitaires pour enquêter sur le nouveau cas d’Ebola, a déclaré la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique.

Pour elle, le Nord-Kivu a été accablé par des épidémies d’Ebola ces dernières années, mais une expertise locale et une conscience communautaire ont été développées, ouvrant ainsi la voie à une riposte rapide. »

Les dernières informations signalent que les autorités sanitaires de la province du Nord-Kivu ont pris la tête de la riposte actuelle avec le soutien du Ministère de la santé et de l’OMS. Lors des précédentes épidémies dans le Nord-Kivu, l’OMS a aidé à renforcer les capacités des techniciens de laboratoire locaux, des personnes chargées du suivi des contacts et des équipes de vaccination. Par ailleurs, l’OMS a établi le contact avec des groupes communautaires afin de sensibiliser à Ebola et a mis en place un programme dédié aux survivants de la maladie.

Le document a rappelé que la 10ème épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, qui a duré près de deux ans, est la deuxième plus grande épidémie dans le monde. Au moment où elle s’est terminée, on comptait 3481 cas, 2299 décès et 1162 survivants. La 12ème épidémie d’Ebola dans le pays, qui a eu lieu à et autour de la ville de Butembo, s’est terminée au bout de trois mois avec 11 cas confirmés, un cas probable et six décès.

LP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.