dim. Août 14th, 2022

LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Un expert en sécurité routière estime que les accidents à Kinshasa sont la conséquence de la complaisance du contrôle technique des véhicules

3 min read

« La conséquence de la complaisance en ce qui concerne l’opération de contrôle technique des véhicules dans la capitale se fait maintenant sentir. Il faudrait que nous soyons sérieux ! Le contrôle technique, qui, après avoir fait passer un véhicule au niveau de toutes les étapes, nous terminons par délivrer ce que nous appelons certificat de contrôle technique. Mais ce document aujourd’hui est un document truandé, un document de complaisance »,  a déclaré Vale Manga, expert en transport multimodal et sécurité routière, à Radio Okapi le lundi 17 février 2020.

Il a été interviewé suite à l’accident de circulation routière ayant causé 16 morts (bilan encore provisoire) et plus de 40 blessés, le dimanche 16 février 2020 au niveau de l’avenue By Pass, au niveau de la bifurcation dénommée Triangle menant à l’Université de Kinshasa. Le chauffeur d’un grand camion transportant du matériel de construction a perdu le contrôle de son véhicule et a fini sa course sur d’autres véhicules et des piétons.

L’expert en transport multimodal et sécurité routière estime que « le contrôle technique est aussi la sécurité. On avait pratiquement étouffé la ville de Kinshasa la fin de l’année dernière pour le contrôle des documents ayant trait au certificat de contrôle technique. Mais voilà aujourd’hui, nous avons des morts parce qu’il y a eu complaisance. Et aussi il fallait renforcer le nombre des centres de contrôle technique dans la ville de Kinshasa, qui répondent aux normes actuelles de la technologie ».

 Dans le même registre, Steve Mbikayi, Ministre des Actions humanitaires et Solidarité nationale, a insisté le lundi 17 février 2020 sur le bon fonctionnement des services de gestion et de régulation de transport. Dans le site, Actualite.cd, il a notamment évoqué le contrôle technique qui est censé être réalisé chaque année et prendre en charge tous les véhicules. « Il faut que les normes soient respectées dans le secteur du transport. 80% d’accidents que nous avons sont liés au transport. Il faut le contrôle technique, le vrai ».

Toujours dans le site Actualite.cd, Me Georges Kapiamba de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) accuse le ministère des Transports d’être responsable de ce désastre et demande la démission du ministre. « Ce énième accident de circulation, impliquant des gros véhicules, est révélateur de graves manquements dont le ministère des Transports devrait être tenu responsable. D’ailleurs dans ce cadre, l’ACAJ rendra publiques, dans les tous prochains jours, des informations fiables concernant les documents de sécurité et sûreté délivrés, au mépris de la loi, aux exploitants d’autres modes de transport. Dans le cas d’espèce, il est injustifiable qu’un gouvernement responsable tolère et encourage que les véhicules affectés aux chantiers publics soient illégalement exonérés des pertinentes prescriptions du code de la route ».

Vale Manga en appelle encore aux autorités, notamment les ministres provincial et national de Transports, de prendre soin du contrôle technique de véhicules, « parce que la vie des Congolais en dépend ».

JRB

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.