LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC-Nyiragongo: trois scenarii sous étude à l’OVG, lac Kivu, Goma et Gisenyi concernés

2 min read

Secousses sismiques, produits volcaniques projetés, fissurations sont observés dans la région du Nyiragongo suite à l’éruption volcanique. Un séisme de magnitude 5.1 à l’échelle de Richter a même été enregistré. A Goma et ses environs, selon l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG), plusieurs anciennes fractures sont rouvertes. L’orientation de ces fractures est Nord-Sud, correspondant à la direction des principales fissures du flanc Sud du Volcan Nyiragongo.

A ce stade, selon les scientifiques de l’OVG, plusieurs hypothèses et scenarii sont sous étude. Il est possible qu’il y ait une ouverture des fractures jusque dans les villes de Goma et de Gisenyi si l’éruption est enclenchée à partir du flanc sud du Nyiragongo. Dans ce cas précis, la lave coulerait à partir des fractures et détruirait une partie de ces deux villes. L’autre scénario, c’est l’éruption toujours sur le flanc sud avec une coulée de lave qui atteindrait le lac Kivu.

Le pire scénario, c’est une éruption fissurée ou phréatique-magmatique sous le lac et/ou un grand séisme de magnitude 6.5 ou 7. Ce qui aurait notamment comme conséquence une éruption limnique (éruption volcanique caractérisé par le dégazage brutal du lac) avec une remontée des gaz.

Actuellement, l’OVG a besoin des équipements et des réactifs appropriés pour la prospection urgente du lac Kivu afin d’évaluer d’éventuelles perturbations du système de stratification au fond du lac suite à cette activité sismique et volcanique, disait le 25 mai Adalbert Muhindo Syavulisembo, directeur général de l’OVG.

Actualite.cd du 27 mai 2021

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.