ven. Août 12th, 2022

LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : L’Université de Mbuji-Mayi va mettre sur pied une salle didactique à la faculté de Médecine

2 min read

L’Université de Mbuji- Mayi a en ce jour reçu un don de dix demi-squelettes humains constitués d’os véritables, don de l’UC Louvain, afin de supporter le projet de création par le Dr Benoit Mbiya, d’une unité pédagogique d’enseignement médical intégré à la faculté de médecine de l’Université de Mbuji-Mayi. C’est un article daté du 24 juin 2021 qui livre cette information dans le site de l’université

Les pièces ostéologiques ont été confiées gracieusement par le laboratoire d’anatomie de l’UC Louvain dirigé par les Profs Catherine Behets et Benoit Lengele aux bons soins du Dr Benoit Mbiya qui assurera leur transport vers Mbuji-Mayi en République Démocratique du Congo et ensuite leur dépôt au sein d’un local pédagogique aménagé à cette fin à la Faculté de Médecine de L4Université, a déclaré, le Professeur Didier M. Tshialala, MD, PhD Vice Doyen en charge de la Recherche, Spécialisation Faculté de Médecine et des Cliniques Universitaires

Pour lui, l’Université de Mbujimayi, déclare avoir conscience que ces pièces ostéologiques sont précieuses et qu’en tant que restes humains, elles doivent être traitées avec tout le respect et l’éthique qu’implique leur origine. Ainsi, nous nous engageons à ce qu’elles soient manipulées par nos enseignants et nos étudiants, dans le respect consciencieux et strict de ces conditions explicites d’usage auxquelles elles nous ont été remises.

Les pièces ont été traitées à l’aide d’une résine qui les rend solides et durables. Elles ne peuvent pour autant faire l’objet d’aucune détérioration, inscription ou modification volontaire, a-t-il signalé

Les pièces ostéologiques ayant été données par l’UC Louvain à titre gracieux pour servir à l’apprentissage médical et au progrès des connaissances selon les volontés de ses généreux donateurs, aucune ne peut faire l’objet d’une exploitation mercantile de quelque nature que ce soit. Nous nous portons à la fois garants et responsables des engagements formels repris ci-dessus, a dit le Professeur Tshialala.

Source : Université de Mbuji-Mayi

La photo à la Une est tirée du site de l’Université de Mbuji-Mayi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.