LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Les nouveaux défis de l’INERA

2 min read

Le Directeur scientifique (DS) de l’Institut national d’étude et de recherche agronomique (INERA), le Professeur Roger Kizungu Vumilia, a livré aux chercheurs de cette institution œuvrant dans le corridor Bukavu-Uvira-Fizi-Kalemie, au cours des séances de renforcement des capacités en janvier dernier les défis de cet institut de recherche.

« Tourner aussi les yeux vers la majorité des petits fermiers qui exploitent moins d’un quart d’hectare, qui sont sur des terres marginales, des versants des collines ou des montagnes, dans les bas-fonds où le travail manuel est parfois un mode  de production obligé », a déclaré le professeur.

A travers ces défis, l’INERA, a indiqué le directeur scientifique, vise « une transformation agricole consistant à amener 2 millions des ménages agricoles (10 millions des personnes) à la résilience aux crises et aux aléas économiques et climatiques, à produire de manière intensive, sur des espaces limités sans les épuiser en exploitant la verticalité et à les amener progressivement de l’agriculture de subsistance vers une agriculture commerciale ». A cet effet, l’INERA s’engage à atteindre une productivité élevée et durable.

Selon le DS de l’INERA, 5 missions ou 5 sections de tout programme de recherche de l’INERA vont générer et produire des technologies et des innovations  en sélection et amélioration, en éco-production, en éco-protection, en conservation et transformation des produits et en socio-économie, dans la conquête des marchés.

Pour cela, il a donné quelques axes  stratégiques de l’INERA :

  • Axe 1. Amélioration de la productivité et de la qualité des produits
  • Axe 2. Adaptation aux changements climatiques
  • Axe 3. Gestion intégrée des technologies et innovations
  • Axe 4. Amélioration des procédés de transformation et de conservation
  • Axe 5. Amélioration de la participation des femmes et des jeunes dans la recherche
  • Axe 6. Renforcement des capacités sur nos technologies et nos innovations
  • Axe 7. Amélioration de la communication

Les Programmes de Recherche en Cultures vivrières :

  • Programme Fruits, Bananes et Plantains : Mvuazi , Gimbi, Mulungu et Yangambi.
  • Programme Légumineuses à graines : Ngandajika, Kiyaka, Mulungu, Mvuazi et Kipopo.
  • Programme Maïs : Ngandajika, Kiyaka, Mvuazi et Kipopo et en perspective à Mulungu.
  • Programme Manioc : Mvuazi, Boketa, Kiyaka, Kipopo, Mulungu, Ngandajika et Yangambi,
  • Programme Plantes à tubercules : Mulungu, en perspective à Kipopo, Mvuazi et Yangambi.
  • Programme Riz : Yangambi, Mvuazi et Gimbi, Bambesa, Boketa, Kiyaka, Ngandajika, Mukumari, Mulungu, Kibangula et Kipopo.

Les Programmes de Recherche en Culture industrielle annuelle :

  • Programme Coton : Ngandajika, Bambesa et Boketa.
  • Cultures industrielles pérennes :
  • Programme Cacaoyer : Yangambi, Bongabo et Luki
  • Programme Caféier Robusta : Yangambi, Bongabo et Luki.
  • Programme Caféier Arabica : Mulungu.
  • Programme Palmier à huile : Yangambi, Kiyaka.

Les Programmes de Recherche en Production animale :

  • Programme Elevage des Bovins et Petits ruminants : Nioka, Mvuazi et Yangambi
  • Programme Pisciculture : Kipopo.

Pour avoir une idée complète de ces programmes, vous pouvez cliquer Tableau des programmes et antennes resp.

JRB

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *