LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC ; Les Journées Nationales de Vaccination contre la poliomyélite couplée à la riposte contre la rougeole dans 63 zones de santé ont été lancées

3 min read

Les Journées Nationales de Vaccination contre la poliomyélite couplée à la riposte contre la rougeole dans 63 zones de santé ont été lancée le vendredi 18 avril à la place Ste Thérèse, dans la commune de N’djili, en présence de plusieurs personnalités du monde politique comme médical.

« Depuis plus de 9 ans, la RDC n’a pas détecté un cas de poliovirus sauvage sur l’ensemble de son territoire national. La date du début de la paralysie du dernier cas de poliovirus dérivé du vaccin (cVDPV2) remonte au 7 octobre 2018 dans la zone de santé de Mufunga Sampwe dans la province du Haut-Katanga », a déclaré Dr Deo Nshimirimana, représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il avait pris la parole au nom des membres du comité de coordination inter agence pour la vaccination en RDC.

Il a signalé que le pays a été déclaré libre de circulation de poliovirus sauvage depuis le 25 novembre 2015. Ce statut jadis menacé de retrait par la commission régionale de certification de l’éradication de la polio pour l’Afrique a été maintenue lors de sa réunion ordinaire tenue à Dakar du 08 au 12 avril 2019. Nous félicitons le Gouvernement Congolais et tous les partenaires de l’Initiative globale d’éradication de la poliomyélite pour ce maintien du statut de pays libre de circulation du poliovirus sauvage.

« Cependant, le maintien de ce statut devra toutefois mobiliser les efforts des uns et des autres pour la mise en œuvre résolue des recommandations si pertinentes de la commission régionale de certification de l’éradication de la polio pour l’Afrique. J’invite à cet effet, le gouvernement et les partenaires à accélérer la mise en œuvre du plan de renforcement de la surveillance », a-t-il recommandé.

Dr. Deo Nshimirimana a poursuivi son allocution en faisant remarquer que « l’humanité est à un tournant décisif de l’éradication de la poliomyélite, dont l’échéance est désormais fixée à 2023. A ce titre le plan stratégique d’éradication de la poliomyélite et la phase finale met l’accent sur le renforcement du système de vaccination de routine ainsi que le confinement du poliovirus dans les laboratoires ».

Il a saisi cette opportunité pour féliciter le ministère de la Santé Publique, pour  la poursuite du renforcement de la vaccination de routine dans toutes les provinces du pays avec un focus sur les 9 provinces prioritaires ciblées par le plan d’urgence de relance de la vaccination « plan Mashako » avec l’appui de GAVI, de l’UNICEF, de l’OMSet d’autres partenaires ; la mise en œuvre de l’extension de la surveillance environnementale de la poliomyélite ; l’utilisation des nouvelles technologies de l’information pour le renforcement de la supervision et de la surveillance. Il estime que toutes ces innovations laissent un espoir que le Gouvernement et les partenaires viendront à bout de l’éradication de la poliomyélite

La rougeole…

La campagne contre la polio est couplée dans 63 zones de santé de la République à une riposte contre la rougeole. « La situation de la rougeole est très préoccupante, à la 14e semaine de l’année 2019, le pays a atteint 730% des cas notifiés au cours de la même période en 2018 avec 13 fois plus de décès », a indiqué le représentant de l’OMS.

Le Gouvernement de la République a sollicité et obtenu de l’initiative Rougeole et Rubéole un financement pour riposter aux épidémies en cours. Ces ripostes sont appuyées techniquement par les partenaires, notamment MRI, OMS, UNICEF et MSF, « mais il y a nécessité de mobiliser des ressources supplémentaires afin de riposter dans toutes les zones de santé en épidémie », a souligné Dr Deo Nshimirimana.

Selon Dr Deo, ces campagnes mobilisant plus de 230 000 acteurs du ministère de la Santé publique et des partenaires et ciblent 19 466 557 enfants âgés de 0 à 59 mois pour la vaccination contre la poliomyélite dans 502  zones de santé et 2 200 772 enfants âgés de 6 à 59 mois pour la vaccination contre la rougeole dans 63 zones de santé.

Les couts opérationnels de ces campagnes sont estimés à 9 273 865 USD, contributions du Gouvernement de la République et des partenaires (MRI et UNICEF pour la riposte contre la rougeole et OMS, UNICEF, Rotary International, National Philanthropic Trust pour les JNV polio).

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *