LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Les confessions religieuses s’invitent dans la protection des forêts tropicales

2 min read

Dans une déclaration commune où toutes les parties prenantes, à savoir  la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), des représentants des confessions religieuses de la République Démocratique du Congo(RDC), des membres des populations autochtones et des organisations de la société civile qui travaillent sur les questions forestières, ont réaffirmé, le jeudi 5 décembre 2019, leur ferme engagement à lutter contre la déforestation des forêts tropicales du Bassin du Congo.

Pour immortaliser cette déclaration commune et comme le pays célébrait la journée nationale de l’arbre, les responsables religieux et leurs partenaires ont planté un arbre au jardin du Centre Interdiocésain, siège de la CENCO.

En partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), les confessions religieuses, les membres des populations autochtones et les organisations de la société civile opérant dans le secteur de la forêt se sont retrouvés dans un atelier à Kinshasa du 3 au 5 décembre 2019 pour le lancement de cette initiative.

« Développer les capacités des leaders religieux et d’autres parties prenantes, pour la mise en place d’un dispositif de lutte contre la déforestation tropicale sur fond d’éthique et prescrits divins », tel était l’objectif de cette nouvelle initiative pour la préservation des forêts tropicales, touchées par le réchauffement climatique et la déforestation.

Les différents responsables de ces confessions religieuses ont reconnu, à l’unanimité, que la terre est une création de Dieu et mérite d’être conservée pour sa gloire, mais aussi l’urgence qu’impose la préservation des forêts tropicales en vue d’un avenir meilleur.

Pour Mgr Marcel Utembi, Archevêque de Kisangani et Président de la CENCO, « cet atelier a contribué au renforcement de notre responsabilité écologique dans la mesure où il nous a permis de prendre davantage conscience de l’intérêt qu’il y a à protéger la nature. C’est dans un cadre interreligieux que nous allons nous impliquer, à la lumière de l’encyclique du Pape François, Laudoto Si, qui promeut la culture de respect des forêts et des personnes qui y vivent ».

De son côté, le Président National de l’ECC, le révérend pasteur André Bokundoa s’est quant à lui appesanti sur la particularité de ces assises. Selon lui, ce n’est pas pour la première fois que l’on parle de la protection des forêts en RDC. « La particularité ici c’est au niveau des valeurs spirituelles et morales qu’incarnent les confessions religieuses et qui sous-tendent la protection de la nature ».

Il a ajouté : « Il s’agira ici de sensibiliser davantage nos populations tout en mettant l’incise sur le cadre juridique, surtout en ce qui concerne l’amélioration des conditions des populations autochtones ».

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.