LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Le Gouvernement invité à multiplier des projets d’installation d’énergies alternatives

2 min read

Au lieu de continuer à allouer des fonds pour le barrage hydroélectrique d’Inga, l’Etat congolais doit plutôt multiplier des projets d’installation d’énergies alternatives telles que le solaire, l’éolienne et des microcentrales à travers le pays, a dit Éric Kasongo, Directeur exécutif du Centre congolais pour le développement durable (CODED). C’était lors de la présentation, le samedi 20 aout à Kinshasa, des résultats de l’étude de l’impact socio-économique des sources d’énergies alternatives à développer, au cours d’un atelier de présentation des énergies propres à développer en RDC. L’information a été rapportée par la radio Okapi le dimanche 22 août 2021.

Selon le directeur exécutif de CODED, au lieu de prendre 10 ou 15 ans pour espérer qu’un grand projet tel qu’Inga puisse produire de l’énergie qui, une fois commercialisée, cet argent-là peut financer la production d’autres sources d’énergies, nous disons que c’est trop faire attendre les Congolais..

Pour lui, il y a moyen de développer des sources alternatives que nous avons, dont l’hydroélectricité, les microcentrales, les pico-centrales hydroélectriques.

Eric Kasongo a signalé qu’il y a plus de 800 sites qui ont été identifiés en RDC. Ces sites-là ne sont pas développés, donc une fois valorisés, ils permettront de créer non seulement de la richesse pour les populations congolaises mais aussi amélioreront la desserte de l’énergie électrique en RDC.

Il estime qu’il sera peut-être très facile d’atteindre 50 % de la desserte de l’énergie électrique si on développe ces sources d’énergie qui sont disponibles et si on fait des incitations pour que les investisseurs s’intéressent à ce domaine-là.

LP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.