LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : La maladie à virus Ebola se porte bien à l’Equateur, malgré 11 960 personnes vaccinées

3 min read

Exif_JPEG_420

Le nombre de cas confirmés en dehors du centre de traitement et les décès communautaires non testés sont en hausse à Mbandaka- un nouveau décès communautaire au quartier Air Congo a été a été confirmé positif. La coordination de la riposte entend renforcer ses activités, notamment en diffusant des messages adaptés pour l’acceptation de l’isolement. Le quartier Air Congo demeure celui où les équipes multiplient les efforts en termes de communication et d’engagement communautaire. Ce 14 juillet, les activités de la réponse ont été perturbées à la suite de manifestations des résidents dudit quartier. Une réunion est prévue demain 15 juillet pour discuter de leurs revendications et leur implication dans les activités de sensibilisation contre le virus. Un large processus de consultation doit être engagé afin d’inclure les résidents du quartier dans les activités de la riposte. Cette information est reprise dans la note d’information d’OCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitaires) du 14 juillet 2020.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 1er juin 2020, le cumul des cas est de 52, dont 49 confirmés et 3 probables. Au total, il y a eu 21 décès (18 confirmés et 3 probables) et 11 vainqueurs (personnes guéries ou survivants de la MVE). C’est la situation épidémiologique dans la province de l’Equateur au 13 juillet 2020, livrée dans le bulletin quotidien de l’équipe de riposte à cette épidémie par le ministère de la Santé publique. L’information est confirmée par la note d’information d’OCHA qui ajoute que 6 zones de santé comprenant 18 aires de santé sont touchées.

Depuis le début de la vaccination le 05 juin 2020, 11.960 personnes ont été vaccinées avec le vaccin rVSV-ZEBOV-GP jusqu’au 13 juillet 2020, indique le bulletin de l’équipe de riposte du ministère de la Santé publique.  Ces informations sont confirmées par OCHA.

Dans une ville qui compte 1 187 837 habitants, selon les sites  Congo autrement en 2019 et la Cellule d’analyse des indicateurs de développement (CAID) et n’a que deux communes (Mbandaka et Wangata), l’on se demande si la campagne de vaccination a bien ciblé les milieux où elle devrait vacciner pour limiter les dégâts dans la ville et ses alentours.

La note d’information d’OCHA signale qu’une mission interagence (ACF, OCHA, OMS, UNICEF) s’est rendue le mardi 14 juillet 2020 à Bolomba. Au cours des échanges avec les partenaires locaux, le Médecin chef de zone de Bolomba a plaidé pour le renforcement des moyens logistiques afin d’assurer une plus grande mobilité des équipes dans les 29 aires de santé de la zone. A Bolomba, une malade qui attendait ses résultats depuis plus de cinq jours a quitté le centre de traitement contre l’avis du corps soignant. Ces derniers jours, plusieurs cas ont été rapportés de personnes malades/suspects qui ont décidé de quitter les centres de traitement pour diverses raisons, y compris la faiblesse de la prise en charge. Une communication plus rapide des résultats de test contribuerait à atténuer ce type de situation.

La note d’information d’OCHA informe aussi qu’il ya une rupture de vaccins à l’hôpital général de référence d’Iboko et au centre de santé Opanza, deux structures ciblées pour la prise en charge des suspects pendant les activités de vaccination.

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.