LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : La 2ème Conférence internationale sur la biodiversité dans le bassin du Congo s’achève sur un constat d’études insuffisantes

2 min read

Les rideaux sont tombés le vendredi 10 mars 2023 à Kisangani sur la 2ème Conférence internationale sur la biodiversité dans le bassin du Congo. Les participants à ces assises ont fait ce constat : Les études réalisées à ce jour sur la biodiversité du bassin du Congo sont encore insuffisantes pour connaître réellement sa diversité. Il y a encore beaucoup d’inconnus sur l’identité réelle et la densité de plusieurs espèces.

Ils ont retenu qu’il y a de grandes lacunes dans les connaissances sur la diversité biologique et peu de connaissances sont disponibles sur la dynamique des populations pour plusieurs espèces dans la région.

Les conférenciers ont même affirmé que l’Afrique centrale est la région la plus en retard en termes d’actualité des données sur la biodiversité, comparativement au reste du monde.

Ils ont à cet effet souligné la nécessité et l’urgence de conduire des études de plusieurs ordres pour une meilleure connaissance de la biodiversité du bassin du Congo et de sa gestion.  Ces études devront porter sur la diversité de la flore et de la faune. Elles doivent être aussi mises à jour pour comprendre les origines, les mécanismes de distribution pour les espèces indigènes et exotiques.

Les autres recommandations se rapportent sur le renforcement de la formation des jeunes chercheurs et des techniciens en taxonomie, incluant de nombreux travaux pratiques sur le terrain.

Les participants ont recommandé aussi d’intégrer les savoirs des communautés locales. A titre d’exemple, les programmes de reboisement dans les pays du bassin du Congo devraient porter sur des espèces indigènes mettant en évidence la valeur artistique, religieuse, ou économique des espèces sélectionnées.

Cette conférence internationale sur la biodiversité avait pour objectif majeur de comprendre la protection de l’environnement dans le bassin du Congo et ses liens avec la biodiversité, la santé, le climat et les systèmes sociaux écologiques.

LP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *