LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Félix Tshisekedi appelle à la tenue des Etats généraux des sports… Un échec à craindre

3 min read

Pour ce faire, le Ministre des Sports et Loisirs a été instruit pour mobiliser toutes les institutions concernées par cette problématique, ainsi que toutes les parties prenantes pour organiser, dans les meilleurs délais, les États Généraux des Sports, susceptibles de permettre d’atteindre les résultats escomptés. Un rapport y afférent est attendu au premier Conseil des Ministres du mois de juillet 2022.

C’est Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement qui a livré cette information au public lors de son compte-rendu du Conseil des ministres du vendredi 17 juin 2022.

Il est à craindre que ces Etats généraux accouchent d’une souris et que les sports en RDC poursuivent leur descente en enfer. A voir la situation de près, les autorités congolaises sont allergique aux conclusions des Etats généraux. C’est le cas des Etats généraux de la recherche scientifique organisés sous les auspices de Joseph Kabila, alors chef de l’Etat, en mai 2005. Il en est de même des Etats généraux de l’agriculture, organisés du 27 au 29 septembre 2021, et dont les conclusions restent lettre morte jusqu’à ce jour.  Les conclusions de ces Etats généraux ont de beaux jours dans les tiroirs du Gouvernement.

Le ministre Patrick Muyaya a rappelé dans son compte-rendu que la communication faite lors de la 47ème Réunion du Conseil des Ministres du 1er avril 2022, à la suite de l’élimination de l’équipe nationale de la coupe du monde Qatar 2022, le président de la République avait appelé à une prise de conscience pour dresser un bilan objectif, de corriger les erreurs et de préparer un redéploiement plus efficace, en perspective des échéances de la Coupe d’Afrique des Nations 2023.

Constatant la mauvaise prestation de nos Léopards dans la compétition continentale en cours, le président de la République a déploré cette situation qui n’est pas de nature à redorer l’image de marque de notre pays réputé comme étant une nation de football au regard de ses acquis historiques.

Bien plus que le football, Félix Tshisekedi a indiqué que toutes les disciplines sportives sont aujourd’hui affectées par des difficultés de toutes natures, au point que le caractère aléatoire des résultats positifs est devenu le principe en lieu et place de la construction et de la consolidation d’une dynamique de progression.

Le fait que le sport soit un facteur fédérateur et de renforcement de la cohésion et de l’unité nationales, au-delà de nos diversités ethniques, politiques et socioculturelles, il est impératif de réfléchir à la restructuration du sport congolais, au moyen d’une approche transversale, afin de le doter d’une véritable stratégie nationale à partir de laquelle les fédérations développeront des politiques structurelles avec des objectifs à court, moyen et long termes bien identifiés, et propres à leur discipline.

Wait and see.

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *