LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Enfin, le Gouvernement se penche sur les solutions congolaises au traitement de Covid-19

2 min read

Exif_JPEG_420

« Les mesures ont été proposées auprès de son excellence Monsieur le Premier ministre. Il y a des protocoles, des solutions qui sont proposées par des scientifiques congolais. Le protocole de Lubumbashi, avec le professeur Ekwalanga, avec son équipe, qui a pu démontrer au Premier ministre, la possibilité de la prise en charge et tout ce qu’il faut, pour pouvoir donner à l’équipe qui s’occupe du Comité de riposte, dirigée par le professeur Muyembe« , a déclaré le patron de la Recherche scientifique, José Mpanda, au sortir d’une rencontre avec le chef du Gouvernement, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Cette information a été livrée au public le jeudi 14 mai 2020 par le quotidien Forum des As. Cette initiative du ministère de la Recherche scientifique et de la Primature est louable.

Cependant, il sied de conseiller au ministère de la Recherche scientifique de ratisser large, de ne pas retreindre son action et d’ouvrir grandement sa porte à d’autres solutions internes ou externes. Les scientifiques congolais continuent leurs recherches.

C’est le cas du laboratoire A Dieu la Gloire de la ville de Beni, au Nord-Kivu. Selon Radio Okapi, dans un article publié le samedi 16 mai 2020, ce laboratoire a produit le Covigonum, un sirop pour le traitement de maladies virales comme le COVID-19. Ce produit a été approuvé par l’Université catholique du Graben à Butembo. Le docteur Germain Kitoko, investigateur principal de ce laboratoire, a proposé le vendredi 15 mai 2020 au gouvernement provincial de tester ce médicament congolais pour lutter contre la pandémie de Coronavirus.

Nous avons utilisé quatre plantes médicinales pour produire ce médicament et nous l’avons bien préparé, a tenu à souligner Dr Germain Kitoko, qui a précisé que le Covigonum n’est pas le premier médicament de ce laboratoire. Plusieurs autres médicaments pour soigner différentes maladies sont déjà sur le marché au Nord-Kivu.

Le ministère de la Recherche scientifique peut aussi contacter le professeur Majambu Mbikay qui mène des essais cliniques au Canada avec son produit dénommé Isoquercetine.

A l’heure qu’il est, l’Afrique en général et la RDC en particulier doivent mettre toutes les chances de leur côté car l’Organisation mondiale de la santé (OMS) continue à redouter une augmentation exponentielle des cas de Covid-19 dans le continent africain dans les jours à venir. L’OMS a même signalé qu’il faut apprendre à vivre longtemps avec la pandémie.

Le Gouvernement congolais n’a rien à perdre à ce stade car il n’a pas financé la recherche menée par ces scientifiques pour mettre au point ces produits ou ces protocoles. Il va prendre la balle au bond c’est-à-dire à la phase d’application de ces recherches.

JR Bompolonga

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.