LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC: Les mouches des fruits attaquent à Kinshasa

2 min read

« Des insectes piquent et font tomber des fruits comme les avocats, les safous et les mangues au quartier Mbuala, dans la commune de Kimbanseke, à Kinshasa », a déclaré au Papyrus Henock Ngoyi Lomami, ingénieur agronome. En fait, selon d’autres sources, ce sont des mouches des fruits.

Contacté à ce sujet, l’ingénueur agronome et phytotechnicien Roger Nyagwila a indiqué qu’il s’agit des insectes connus sous le nom scientifique de Bactrocera invadens Drew et al, de la famille de Tephtitide. C’est une espèce de grande taille (plus ou moins 1cm), présentant deux lignes jaunes thoraciques et un abdomen de couleur orangée avec un T central. Ses ailes sont en majeure partie transparentes sans tâches ou macules particulières avec une nervure anale bien distincte. Elle peut présenter de nombreuses variations au niveau des dessins et des couleurs du scutum. L’insecte est originaire des îles françaises et de l’Asie.

Le phytotechnicien situe leur apparition à Kinshasa autour des années 2003 et 2004 et déplore le fait qu’au niveau de l’Etat congolais rien n’a été mis en place pour combattre ces insectes.

Selon le phytotechnicien, l’insecte adulte n’a pas de problème pour le cultivateur, ce sont plutôt ses larves qui causent tous les dégâts sur les cultures. Ses larves se nourrissent de la pulpe des fruits le rendant impropres à la consommation ou provoquant une chute prématurée. Les pertes de rendement peuvent s’élever jusqu’à 80%.

Ces insectes s’attaquent aussi aux tomates, papayes, concombres, goyaves, etc. Le phytotechnicien préconise l’usage des barrières physiques pour lutter contre ces insectes.

Selon l’ingénieur Ngoyi, la population du quartier Mbuala ne sait pas à quel saint se vouer pour mettre un terme à cette invasion.

Jean-René Bompolonga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *