LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC : Aux inondations s’ajoutent les éléphants qui détruisent les champs à Malemba Nkulu

2 min read

Deux d'éléphants retrouvés à Luozo (Kongo-Central). Ph. ICCN

Au moment où la population est victime de la dévastation de ses champs suite aux  inondations causées notamment par la crue de l’eau du fleuve et l’abondance des eaux de pluie, la cité de Malemba Nkulu, dans la province du Haut Lomami, doit faire face aux éléphants.

Dans un article publié le jeudi 8 février 2024, Radio Okapi annonce que la société civile de Malemba Nkulu a rapporté que des éléphants en divagation ont détruit des champs dans les groupements Kabumbulu, Kakomba, Bunda, Kilumba, Ndala, Kabala, Kuba et Lupitshi.

Selon la même source, ces pachydermes proviennent du parc national d’Upemba et ont ravagé plusieurs champs de maïs, de maniocs, de haricots, d’arachides et autres aliments.

La société civile redoute une crise alimentaire et la famine dans la région à la suite des actions de sabotage de ces éléphants dans la mesure où la plupart des familles pratiquent l’agriculture pour la subsistance.

Au sujet de la divagation de ces pachydermes, souligne la radio onusienne, l’administrateur du territoire de Malemba Nkulu, Joël Kayembe, indique qu’il s’est déjà adressé à plusieurs reprises à l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) pour solliciter son intervention afin de refouler ces éléphants et éviter que ces bêtes continuent de détruire des champs. Il affirme que ces correspondances n’ont toujours pas reçu de réponse favorable.

La société civile lance un cri de détresse aux autorités : « Nous demandons aux gouvernements national et provincial de songer à cette pauvre population qui croupit dans la misère ».

LP

La photo est de Radio Okapi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *