LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Programme de Renforcement des Capacités de l’Enseignement et Recherche en Sciences de l’Environnement (PRCERSE)

4 min read

Le Programme de Renforcement des Capacités de l’Enseignement et Recherche en Sciences de l’Environnement (PRCERSE) est né d’un constat des problèmes posés par la gestion de l’eau et de déchets dans les milieux urbains, principalement dans les pays en voie de développement.

Déjà vers les années 2012, que ce constat aavait été fait par les collègues de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) & de l’Université Pédagogique Nationale (UPN) en République Démocratique du Congo, de l’Université de Genève (UNIGE) en Suisse et du Collège Jamal Mohammad (UniversityBhanathidasan), en Inde.

Outre les problèmes de gestion de l’eau et de déchets, ils ont constaté une carence de filières classiques« Environnement » dans les universités congolaises. Il y avait aussi un déficit d’enseignants qualifiés dans le domaine de l’environnement, surtout sur la question de la gestion de l’eau et de déchets.

Cette collaboration interuniversitaire qui regroupe le Département de Communication, de la Facultés des Lettres (UNIKIN), les Départements des Sciences de l’Environnement, de Chimie & Industrie et industrie, de Biologie de la Faculté des Sciences de l’UNIKIN ; les Département des Sciences de l’Environnement, Chimie et Biologie de la Faculté des Sciences de l’UPN ; et le Département F. A. Forel des Sciences de l’Environnement de l’Université de Genève a fait germer l’idée de mettre sur pied ce programme de renforcement des capacités de l’enseignement et de recherche en sciences de l’environnement.

En 2015 a eu lieu à Kinshasa la signature de collaboration où les universités ont été formellement impliquées.

Les domaines prioritaires visés par le PRCERSE sont : la gestion et la protection de l’eau ; la gestion des ressources naturelles ; la biodiversité ; la gouvernance du bien-être social et sanitaire ; le tout dans un contexte de variation climatique.

La collaboration interuniversitaire vise aussi à :                                                                                                                 – favoriser l’échange des chercheurs et les membres du corps enseignant ;                                                                   –  favoriser la collaboration scientifique (organisation commune de colloques, conférences, réalisation des recherches et publication conjointe, transfert et/ou échange des matériels  académiques pertinents) ;                             étendre le champ d’action de chercheur de l’Université de Genève milieu tropical.

Le sponsor du PRCERSE est le Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique. Il y a parfois aussi des apports de l’Ambassade de Suisse en RDC.

Les principaux axes de recherche :       la résistance antimicrobienne et contamination alimentaire ;                           les organismes pathogènes et les métaux lourds et polluants organiques persistants dans les ressources en eau ;        la gestion de déchets, la pollution posée par l’exploitation minière et la biorémédiation.

A travers ces activités, le PRCERSE recherche l’identification de la prolifération environnementale des métaux lourds, des bactéries, des antibiotiques et des gênes de résistance. Il y a aussi le suivi et la génération des données liées à l’épidémiologie des bactéries résistantes aux antibiotiques en milieu tropical. Le PRCERSE estime que tous ces problèmes sont liés au problème de manque de l’eau potable,  d’assainissement, de traitement des eaux usées, l’accessibilité à la dernière génération des antibiotiques, etc.

Quelques réalisations

Formation et enseignement

La réalisation des thèses de doctorat et de master (1 thèse en 2015 et 10 en cours dont 8 très avancées) ; les formations continues chaque année : cours théoriques ; sorties de terrain et pratiques de laboratoire pour les étudiants en master, en doctorat, des chercheurs indépendants, les agents de service public ou des ONGs.

  1. Echange et collaboration des chercheurs

Visites scientifiques des professeurs et des assistants qui sont en thèse ; mise en place d’un laboratoire de recherche « Laboratoire de monitoring environnemental et de biologie moléculaire à l’UNIKIN et à l’UPN ;acquisition des matériels de laboratoire et des ordinateurs.

  1. Services à la communauté

Réhabilitation des latrines dans quelques écoles de la Commune de Bumbuen 2015-2016  et distribution des plantules de Moringaà planter dans la perspectives d’utiliser les graines dans le traitement d’eau des puits couramment comme eau de boisson ; mise en place d’un site internet (http://kinmap.grid.unep.ch/ushahidi/reports/submit) de la cartographie participative pour la géolocalisation avec les coordonnées GPS des sites des décharges de la ville de Kinshasa ou chaque citoyen peut participer avec son téléphone mobile, son portage et son PC en remplissant un formulaire et le soumettre.

Animateurs de PRCERSE :

Professeur John Poté (UNIGE), Coordonnateur site de l’Université de Genève

Professeur Vicky Elongo (UNIKIN) (elongovicky@yahoo.fr; 0819332893), Coordonnateurs ;

Professeur Pius MpianaTshimankinda (UNIKIN), CoordonnateurAdjoint site de l’UNIKIN ;

Professeur Josué Mubedi (UPN), Coordonnateur Adjoint site de l’UPN ;

Professeur Crispin Mulaji (0820656983 ; crispin.mulaji@unikin.ac.cd), Chargé de Formation.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *