LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Professeur Taba Kalulu

4 min read

Né à Vanga, dans la province du Kwilu, le 6 juillet 1951, le Professeur Taba Kalulu est inscrit en 1957 à l’Ecole primaire de Vanga et les deux  premières années de secondaire (Cycle d’Orientation).

Puis, en 1965, il va quitter son Vanga natal pour Kimpese, dans le Kongo central, où il va fréquenter l’Ecole secondaire, EPI, spécialement la section Biochimie.

En 1969, son diplôme d’Etat à la main, le jeune Taba Kalulu s’est inscrit à la faculté des Sciences, département de Chimie, de l’Université de Kinshasa. En 1973, il a obtenu le Certificat d’enseignement (AGREGE), de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) et une licence en Chimie de la même université.

Avec une bourse d’étude en poche, le jeune Taba Kalulu s’est envolé pour le pays de Joe Biden et s’est installé dans l’Etat de l’Illinois. Il a choisi Northwestern University dans la ville d’Evanston et, en 1976, il est M.S. Chimie. Poursuivant son élan, en 1979, il est détenteur d’un Doctorat en Chimie à la même université américaine.

Dans sa carrière professionnelle, déjà avant de s’envoler pour les Etats-Unis, le Professeur Taba Kalulu est, de 1973 à 1974, assistant à la Faculté des Sciences de l’Unikin. De 1975 à 1979 il est étudiant doctorant, au département de chimie, à Northwestern University. De 1979 à 1980, il est boursier postdoctoral, à l’Université du Michigan, Ann Arbor, aux USA.

En 1980, le Professeur Taba Kalulu va tourner le dos au Nouveau monde au profit du vieux continent et de sa chère Afrique. De 1980 à 1984, il est  Chercheur associé, à l’Institut Max Planck für Kohlenforschung, Muelheim / Ruhr, en Allemagne. De 1984 à 1986, il est Maître de conférences à Ogun Sate University, au Nigeria. De 1986 à 1987, il est Chargé de recherche au CNRS, à Strasbourg, en France.

En 1987, il a embrassé à nouveau l’Unikin où jusqu’en 2018, il est professeur de Chimie. Pendant ce temps, de 1988 à 1990, il est secrétaire du département de Chimie en charge de la Recherche et de 1989 à 1992, il est Conseiller scientifique auprès du Recteur de l’Unikin. Comme il fallait s’y attendre, de 1999 à 2003, il est le Doyen de la Faculté des Sciences et est entré dans l’éméritat en 2019.

Le Professeur Taba Kalulu a effectué plusieurs visites scientifiques, surtout comme chercheur invité et, dans la foulée, on peut citer à l’Institut Weizmann, Rehovot, en Israël en 1989 ; aux Facultés Universitaires Notre Dame de la Paix, Namur, en Belgique, de 1997 à 1998 ; au département de chimie, de Université Catholique de Louvain -la-Neuve en 1998 ; à l’Université d’Osaka, au Japon en 2001 ; à l’Université de Gand, en Belgique en 2004 ; aux Laboratoires Cambrigde-Major, aux USA en 2005…

Il est membre de plusieurs sociétés savantes, notamment American Chemical Society ; Sigma XI ; CNRS alumni ; Conseil Scientifique national, R.D. Congo ; la Société Chimique du Congo ; membre fondateur de l’ACASTI (Association Congolaise pour l’Avancement de la Science, de la Technologie et de l’Industrie) ; l’Académie mondiale des Sciences,  TWAS (depuis 2015) et membre fondateur de l’Académie  Congolaise des Sciences (ACCOS).

Malgré ses nombreuses activités scientifiques, le Professeur Taba Kalulu n’a pas manqué de rendre service à la communauté. De 1988 à 1989 Consultant à l’ex ONATRA (RD Congo) sur le traitement de l’eau dans les bateaux fluviaux ; de 1997- à présent PDG de l’ONG CADIM impliquée dans le développement rural ; de 1996 à1997, membre de la délégation congolaise sur la biodiversité ; de 2002 à 2003 membre de la délégation congolaise aux ateliers sur le NEPAD (Dar es-Salaam et Johannesburg) ; de 2004 à présent PDG de l’ONG JEEP impliquée dans l’agriculture urbaine ; de 2004 à présent, membre fondateur de l’ISDD, un institut impliqué dans l’éducation civique ; en 2005, il a participé à l’élaboration du kit pour l’éducation du MESA (Mainstreaming Environment and Sustainability in African Universities) ; de 2007 à 2012, Conseiller principal au cabinet du premier ministre de la R.D. Congo, chargé des ressources naturelles et des technologies ; depuis 2012 Secrétaire exécutif de l’ACASTI (Organisation nationale des sciences) ; de 2012 à présent Rédacteur en chef de Congosciences (journal en ligne) ; de 2015 à présent responsable du Centre expérimental de la culture des champignons à l’Université de Kinshasa ; de 2016 à présent, directeur scientifique à la Fondation BDA.

Le Professeur Taba Kalulu a dirigé plusieurs thèses de maîtrise et de doctorat et auteur de plusieurs publications et articles scientifiques.

Le domaine d’intérêt majeur en recherche scientifique du professeur se trouve en Chimie des produits naturels : étude des activités antipaludiques des recettes végétales locales utilisées en médecine traditionnelle et des activités photodynamiques des colorants végétaux locaux ; en Biocarburants issus de semences de plantes locales ; ainsi que dans la Valorisation des déchets agricoles (biogaz, culture de champignons comestibles, alimentation animale).

Parlant le Français et l’Anglais avancés, ainsi que l’Allemand intermédiaire, le Professeur Taba Kalulu est marié et est père de 2 enfants.

JR Bompolonga

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *