LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Professeur Kensese Mossanda

5 min read

Le Professeur Kensese Mossanda est né le 22 décembre 1942  à Sontin (province de Mai-Ndombe – RDC). Après ses études primaires àla paroisse St Paul (Commune de Barumbu -Kinshasa) et  à la paroisse Ste Marie (Commune de Lingwala – Kinshasa), il fut sélectionné en 1956 dans la prestigieuse école secondaire ”Ste Anne” qui rassemblait à l’époque les 3 premiers meilleurs élèves sortis de toutes les écoles primaires catholiques de Kinshasa. Les 3 dernières années des Humanités ont été accomplies au Collège Albert 1er(Kinshasa) où il a été admis avec les élèves qui venaient des meilleurs collèges du Congo rassemblés  en une seule école secondaire par manque d’enseignants agréés. Ce manque d’enseignants a été provoqué par le rapatriement massif de beaucoup d’entre eux en Belgique après  l’indépendance du Congo en 1960.

Ses études secondaires terminées, le jeune humaniste s’envole pour  Lubumbashi (Katanga) juste après la sécession pour entamer les études de Médecine en 1963. Cependant, ce jeune étudiant a dû changer d’option pour éviter d’être recalé par certains Professeurs belges qui ne le voyaient pas continuer en Médecine avec des étudiants blancs, la Faculté de Médecine leur étant en effet réservée à cette époque. C’est ainsi le jeune candidat en Médecine a malgré lui changé de cap pour entreprendre tour à tour des études de Pharmacie et deGéologie. Candidat en Pharmacie et en Géologie en 1965, il a dû faire un choix pour la continuation de sa carrière. C’est ainsi qu’il a opté pour les études en  Pharmacie qu’il a terminées avec la plus grande distinction en 1968.

Il commencera alors sa carrière académique comme assistant junior dans la Faculté de Médecine et de Pharmacie qui l’a formé. Il a d’ailleurs combiné ce travail avec celui de Pharmacien dans la plus prestigieuse officine de la ville (COPHACO).

Très vite le jeune assistant a obtenu en 1969 une bourse d’étude pour une spécialisation en Biologie Clinique à l’Université d’Etat à Liège (Belgique) (1969-1971) suivi d’une spécialisation en Médecine tropicale à l’Université d’Anvers (Belgique) en 1972.

De retour au pays, il a été réintégré dans l’Université Nationale du Zaire(UNAZA) rassemblant les 3 anciennes Universités du Congo (Université de Lubumbashi, Université de Kinshasa et celle de Kisangani) et nommé Chef des travaux dans le Département de Biologie Clinique. Il travaillera 2 ans dans cette Université nationale avant de repartir de nouveau à l’Université de Liège (Belgique) pour entamer ses études de doctorat en Sciences Pharmaceutiques qu’il conduira tour à tour dans deux Universités (Université de Liège et Université de Louvain) et qu’il terminera en 1979 avec mention : Grande Distinction.

Après un an d’assistanat à l’Université de Louvain, il se décidera de rentrer dans la Faculté des Sciences Pharmaceutiques pour laquelle il a milité pour sa création depuis 1972. Cette Faculté a été séparée de ce fait de la Faculté de Médecine. Signalons qu’il s’était aussi battu en Belgique pour que tous les assistants en cours de spécialisation dans les Institutions académiques belges poursuivent leurs études de doctorat au lieu de rentrer au pays pour ensuite revenir poursuivre leurs études. C’est ainsi que beaucoup de ces collègues ont vu leur bourse prolongées pour achever leurs thèses de doctorat en Sciences Pharmaceutiques.

Après sa nomination au titre de Professeur Associé, le grand batailleur académique s’est vu octroyé la prestigieuse bourse ”Fulbright ” et celui de ”Robert A. Welch Foundation”pour des études postdoctorales de 2 ans aux USA.

Revenu au pays en 1988, le Prof Mossanda Kensese a poursuivi ses recherches et a doté les deux Facultés de Médecine et de Pharmacie d’une revue intitulée« Annales de Médecine et de Pharmacie – Presses Universitaires ». En 1990, compte tenu de sa perspicacité et de son endurance au travail, Prof Mossanda alors devenu Prof ordinaire a été nommé Doyen de la Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Chef de Service de Biologie Clinique.

Vu les conditions précaires qui prévalaient à cette époque, le Prof. Mossanda a préféré poursuivre sa carrière académique en Afrique du Sud d’abord à l’Université de Cape Town puis au Medical University of Southern Africaoù il a monté un laboratoire spécial travaillant sur l’implication des radicaux libres dans l’étiologie des maladies inflammatoires et des différents types de cancer notamment, les cancers de l’œsophage, du foie et de la prostate.

Plusieurs travaux ont été publiés dans ces domaines. Des travaux de thèse de spécialisation pour médecins et pharmaciens ainsi que des thèses de doctorat en sciences cliniques (biochimie médicale et toxicologie clinique) ont été réalisés. Ces travaux ont été subventionnés par des organismes de financement de recherche comme le ”National Research Foundation (NRF-South Africa)” and Oppenheimer Funds –South Africa.

Profitant des stages de perfectionnement en Biologie moléculaire, l’infatigable Prof Mossanda a décroché une bourse d’étude de ”the Global Network for Molecular and CellBiology” (MCBN-UNESCO)pour poursuivre ses études en plantes médicinales en Corée du Sud et au Japon en vue de rechercher le mécanisme moléculaire sous-jacent les activités anti-inflammatoire et anticancéreuses de certaines plantes africaines. C’est à cause de ses recherches spécifiques qu’il a été nommé tour à tour Directeur Exécutive et Président du chapitre de l’Afrique du Sud d’une Organisation Internationale dénommé ”PROMETRA” travaillant pour la ”Promotion de la Médecine Traditionnelle”. Cette organisation possède d’ailleurs 28 chapitres répartis à travers le monde entier.

Vu la nécessité pour  booster son secteur de recherche, Walter Sisulu University (South Africa) a fait appel à ce chevronné de la recherche pour encadrer ses chercheurs. C’est ainsi que le Professeur Mossanda Kensese a occupé le poste de Coordonnateur/Directeur de Recherche dans cette Institution pendant plus de 5 ans supervisant un nombre considérable de chercheurs pour leur travaux de Masters et de thèses de doctorat (PhD), organisant des séminaires ateliers localement et régionalement et des conférences nationales et internationales.

Ses capacités de recherche et son expertise en sciences de la santé l’ont amené à être consulté pour différents problèmes de santé que ce soit au niveau national, continental ou international et pour la sélection des candidats pour les demandes de subvention de leurs travaux adressées aux organismes financiers nationaux ou internationaux.

Le Professeur Mossanda continue à être actif dans sa capacité de Président de PROMETRA-South Africa et Professeur Visiteur dans plusieurs Institutions académiques, superviseur de nombreux travaux de recherche et reviewer de plusieurs articles destinés à être publiés dans des journaux internationaux.

Marié depuis 1969 à Emérence Bulungu et père de 4 enfants et  grand-père de 11 petits-enfants, le Professeur Mossanda Kensese parle couramment le Français, l’Anglais, le Lingala, le Swahili et le Kikongo et apprend maintenant l’Espagnol et le Portugais.

Le Papyrus

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *