LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

L’OMS recommande la prudence aux gouvernements face à la levée des restrictions sociales et économiques

3 min read

Exif_JPEG_420

Dans son allocution liminaire lors de la réunion d’information pour les missions diplomatiques sur la Covid- 19, le 16 avril 2020, le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a mis en garde les gouvernements contre  la levée des restrictions sociales et économiques.

« Comme vous le savez, certains pays envisagent désormais de lever les ‎restrictions sociales et économiques.‎ C’est là quelque chose que nous souhaitons tous – mais cela doit être fait ‎avec une prudence extrême.‎ Si nous allons trop vite, nous risquons une résurgence de la maladie qui ‎pourrait même être pire que la situation actuelle », a dit Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.‎

« Notre nouvelle stratégie actualisée énonce les six critères à satisfaire par ‎les pays au moment où ils envisagent de lever les restrictions. Premièrement, que la transmission soit maîtrisée ;‎ Deuxièmement, que le système de santé dispose des capacités de ‎détecter, tester, isoler et traiter tout cas éventuel et d’en rechercher ‎les contacts ;‎ Troisièmement, que les risques de flambée soient réduits au minimum ‎dans les établissements spécifiques tels que les établissements de santé ‎ou les foyers pour personnes âgées.‎ Quatrièmement, que des mesures préventives soient appliquées sur les ‎lieux de travail, dans les écoles et les autres lieux indispensables pour ‎la population ; ‎Cinquièmement, que les risques à l’importation puissent être gérés ; ‎Et sixièmement, que les communautés soient pleinement éduquées, ‎mobilisées pour s’adapter à la « nouvelle norme », et que les moyens ‎leur en soient donnés« , a dit le directeur général de l’OMS. ‎

Le numéro 1 de l’OMS a signalé que, parallèlement, le virus se déplace vers des pays et des communautés où ‎de nombreuses personnes vivent dans des conditions d’extrême ‎promiscuité, et où la distanciation physique est quasiment impossible.‎

Pour Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, la‎ COVID-19 amplifie les inégalités sanitaires existantes. Les ‎gouvernements doivent tenir compte du fait que pour certains pays et ‎certaines communautés, les injonctions à rester chez soi peuvent ne pas ‎être applicables, voire causer involontairement des dommages. Des millions de personnes dans le monde entier doivent travailler chaque ‎jour pour rapporter de quoi nourrir leur famille. Sans aide, il leur est ‎impossible de rester chez eux pendant de longues périodes.‎

« Nous sommes préoccupés par les explosions de violence dus aux ‎mesures de distanciation physique qui sont relatées par les médias. Nous sommes aussi alarmés par la tendance à la hausse des violences ‎domestiques liées aux mesures de confinement qui nous est signalée, ‎Tous les pays doivent s’en préoccuper », a-t-il fait remarquer. ‎

Par ailleurs, Il estime que pour environ 1,4 milliard d’enfants, les écoles sont fermées. ‎Leur éducation est en suspens ; certains d’entre eux sont ainsi à la merci ‎d’un risque accru d’abus, et beaucoup sont privés de leur première ‎source de nutrition et de soins. ‎

JRB

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *