LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

L’OMS décrit la COVID-19 comme une pandémie et invite les Etats à plus de responsabilité

2 min read

Exif_JPEG_420

« Comme vous le savez, hier, j’ai dit que l’épidémie mondiale de COVID-19 peut maintenant être décrite comme une pandémie », a déclaré le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors de d’une conférence de presse sur la COVID-19 le 11 mars 2020, à Genève:

Un communiqué de l’OMS publié le jeudi 12 mars 2020 souligne que pour cette agence onusienne « cette décision n’a pas été prise à la légère ».

Pour le numéro 1 de l’OMS, l’agence avait fait cette évaluation pour deux raisons principales: « Premièrement, en raison de la vitesse et de l’ampleur de la transmission. Près de 125 000 cas ont été signalés à l’OMS, dans 118 pays et territoires. Au cours des deux dernières semaines, le nombre de cas signalés à l’extérieur de la Chine a été multiplié par 13, et le nombre de pays touchés a presque triplé ».

La deuxième raison est que, « malgré nos avertissements fréquents, nous sommes profondément préoccupés par le fait que certains pays n’abordent pas cette menace avec le niveau d’engagement politique nécessaire pour la contrôler ».

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus  a ensuite ajouté : « Soyons clairs: décrire cela comme une pandémie ne signifie pas que les pays devraient abandonner. L’idée que les pays devraient passer du confinement à l’atténuation est fausse et dangereuse ».

Selon l’OMS, il s’agit d’une pandémie contrôlable. Les pays qui décident d’abandonner les mesures fondamentales de santé publique peuvent se retrouver avec un problème plus important et une charge plus lourde pour le système de santé qui nécessite des mesures de contrôle plus sévères.

Pour l’OMS, tous les pays doivent trouver un juste équilibre entre la protection de la santé, la prévention des perturbations économiques et sociales et le respect des droits de l’homme.

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus  a exhorté tous les pays à adopter une approche globale adaptée à leur situation – avec le confinement comme pilier central.

Par ailleurs, au cours d’une visite exceptionnelle, le mardi 10 mars  2020, dans la ville de Wuhan toujours en quarantaine, où s’est déclaré le coronavirus au mois de décembre 2019, le président chinois a voulu envoyer un message rassurant aux habitants, à la Chine et au monde : « La propagation de l’épidémie est pratiquement jugulée »

 Le leader chinois Xi Jinping, 66 ans, a envoyé un message d’encouragement, juste au moment où les statistiques du nombre de cas (80 754) et de décès (3 136) en Chine affichent depuis quelques jours une baisse, avec seulement 19 nouveaux cas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.