LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

L’Institut géographique du Congo

3 min read

Origine et missions

L’Institut géographique du Congo (IGC) est un organisme public créé le 7 décembre 1949 par un Décret du Prince Régent des Belges. Après plusieurs tutelles, il est aujourd’hui rattaché au ministère de la Recherche scientifique et technologie. La raison sociale de l’IGC demeure la mesure et la production cartographique de l’espace national.

L’IGC a pour missions:

– L’établissement et l’entretien du canevas géodésique, de nivellement et gravimétrique,

– L’entretien des bornes frontalières;

– La couverture photographique aérienne et l’acquisition des images satellitaires;

– De couvrir le territoire national des cartes de base topographiques aux échelles 1/50.000 et 1/200.000, des cartes dérivées et thématiques;

– D’effectuer des recherches cartographiques d’intérêt général correspondant aux activités et missions de production de l’IGC;

– De réaliser une banque de données et une cartographie nationale porteuse d’informations objectives et actualisées.

– D’assurer la conservation et la publication des données issues des activités ci-dessus, en support sensible photographique.

Activités

De par sa mission, l’IGC a réalisé plusieurs travaux et participé à plusieurs projets d’intérêt national.

A ce jour, l’IGC dispose d’une banque de données analogique importante qui devra être numérisée: Degrés carrés, cartes topographiques régulières, cartes planimétriques régulières, cartes de provinces, de district, de territoires, points astronomiques, géodésiques et de nivellement…

Jusque dans les années soixante-dix, l’IGC disposait d’un équipement qui lui avaient permis la réalisation d’un certain nombre de travaux. Actuellement, cet équipement vétuste a besoin d’être renouvelé.

C’est ainsi que l’IGC a amorcé une mutation technologique progressive et séquentielle dans tous les domaines entrant dans la chaîne de production de la carte, opération qui implique un renforcement de capacité soutenu et une mobilisation des ressources financières.

La recherche à l’IGC

Les thèmes de recherche à l’IGC s’articulent sur des problèmes d’amélioration des méthodes de production d’une part et aux questions de la recherche fondamentale dans le domaine de la cartographie et des sciences connexes.

Perspectives d’avenir

La vision de l’IGC est d’assurer la réhabilitation, le rééquipement et la formation du personnel, pour la mise à niveau en vue de relancer les activités cartographiques nationales. Pour ce faire, outre les subventions de l’Etat congolais qui lui indispensables, l’IGC est entrain de développer la stratégie des partenariats locaux et extérieurs dans le domaine des technologies émergentes à savoir le SIG, la télédétection et la gestion des bases de données géospatiales.

Structure organique

Situé au n°106 sur le boulevard du 30 juin, à Kinshasa/Gombe, l’IGC est dirigé par un comité de gestion comprenant un directeur général, un directeur scientifique, un directeur administratif et financier.

La direction scientifique comprend 8 départements:

  • Département des activités aériennes;
  • Département des géodésie et topographie;
  • Département de photogrammétrie;
  • Département de cartographie;
  • Département de cartographie militaire;
  • Département de bibliothèque, archives et documentation;
  • Département d’étude et formation;
  • Coordination des activités et sous stations provinciales.

La direction administrative comprend

  • La direction du personnel
  • La direction des finances et budget ;
  • La direction du patrimoine et logistique.

Il existe 4 laboratoires fonctionnels:

  • Le laboratoire scientifique et de télédétection;
  • Le laboratoire numérique;
  • Le laboratoire du SIG national;
  • Le laboratoire du référentiel géographique commun (RGC).

Il existe 12 stations dont 1 dans chacune de onze anciennes provinces et 37 sous-stations provinciales  qui sont les représentations de l’IGC à l’intérieur du pays, l’idéal étant d’arriver à un minimum d’une station dans chacune des 26 nouvelles provinces.

Le personnel de l’Institut géographique est évalué à 739 agents dont 471 affectés à Kinshasa et 268 dans les stations et sous-stations provinciales.

 Source: Institut Géographique du Congo

 

 

 

1 thought on “L’Institut géographique du Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.