LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC: Les scientifiques proposent la sortie de cinq sites naturels de la liste du patrimoine mondial en péril

2 min read

Des recommandations à présenter au gouvernement et aux différents partenaires ont été formulées par des scientifiques de plusieurs universités congolaises pour la sortie de cinq sites naturels congolais de la liste du patrimoine mondial en péril. C’était à l’issue des journées de réflexion organisées du 28 au 30 novembre 2018 par la faculté des Sciences agronomiques de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), avec l’appui de l’UNESCO.

Ces journées de réflexion portaient sur  « la proposition d’un plan stratégique opérationnel de sortie de cinq sites naturels congolais  de la liste du patrimoine mondial en péril ».

Ces recommandations vont dans le sens d’un travail de synergie entre le gouvernement, les ONG de la société civile et les scientifiques ainsi que des partenaires en vue de renforcer  la protection, la sécurité, l’exploitation licite pour une contribution au développement socio-économique du pays, la prise en charge des populations et la délocalisation des réfugiés et des  déplacés, la bonne gouvernance de ces sites naturels.

Il y a plus de vingt ans, la RD Congo avait décidé d’inscrire les sites des parcs nationaux des Virunga, de la Garamba, de Kahuzi–Biega, de la Salongo et la réserve de la  faune à Okapi sur la liste du patrimoine mondial en péril.

La sortie de ces sites naturels du patrimoine mondial en péril est consécutive au constat établi par les participants à ces assises. Ils ont relevé les menaces auxquelles ces aires protégées font l’objet notamment la pression démographique, l’agriculture itinérante sur brûlis, la carbonisation et la coupe des bois de chauffe ainsi que  l’exploration et l’exploitation pétrolière.

En clôturant ces journées de réflexion, le Prof Jean-Pierre Mate, le représentant de l’UNESCO à ces assises, a félicité la faculté des Sciences agronomiques de l’UNIKIN pour l’organisation de ces journées dont les résultats obtenus est l’ébauche de la mise sur pied d’un plan stratégique de sortie des aires protégées de la RDC sur la liste de patrimoine mondial en péril, d’une campagne de restitution et d’un comité de suivi des recommandations.

Soulignons que l’organisation de ces trois journées avait pour but de  proposer un plan stratégique de sortie des aires protégées de la RDC de la liste du patrimoine mondial  en péril.

Le Papyrus

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *