dim. Août 14th, 2022

LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Contexte: Nous avons écouté les témoins dans le cadre du procès des 100 jours.
Objectif: montrer la nécessité d’une alternance basée sur l’idéologie.

De mon côté, à ce stade du procès, il ressort que l’on a mis ensemble les programmes UNC et UDPS à caractère socialiste mais avec des acteurs socialistes et capitaliste.

Capitaliste c’est quand, en mon sens, ses investissements rémunèrent en priorité le capital financier. Moins les capitaux humain, social, culturel ou nature. Il défend plus le libéralisme et donc les initiatives privées avec orientation, les _*poches*_ des actionnaires.
Socialiste en mon sens, c’est quand sa priorité est la rémunération du capital humain. Si en plus il s’intéresse au capital nature, il prend la tendance écologique. Donc quand la préoccupation ce sont les _*proches*_

Tshisekedi socialiste ? Je pense, quand il dit que sa vision est de tirer 20 millions des congolais de la pauvreté. Discours ? Je n’en sais rien mais en l’écoutant, il semble convaincu de cette approche.

Au moins son père l’a été jusqu’à sa mort.

Kamerhe socialiste ? Dans le discours pendant la campagne oui. Mais il a épousé une femme capitaliste de tendance dure à l’entendre témoigner.

Le mariage capitaliste-socialiste produit toujours les flammes.

Peut-on être socialiste et virer au capitaliste ? Très facilement. Il suffit de prendre goût à la course vers le lucre, on le devient facilement.

Pour éclaircir cette idée, voyons ce qui se passe dans le Lualaba aujourd’hui.

Le Gouverneur découvre une vocation agricole. Il investit, en installant une entreprise sur 3000 ha pour produire 18 000 tonnes de maïs (samedi 6 juin 2020 sur RTNC infos de 20h).

Impressionnant. Les 18 000 tonnes de maïs valent à 700$ la tonne, 12 000 000. Jusque-là impressionnant.

En revanche,  s’agit d’un revenu annuel. Donc 350$/mois/ha.

A combien pouvons-nous évaluer par mois les charges des semences, des engrais, des pesticides, du carburant, de la main d’œuvre, de l’entretien des machines ?

Mettons-nous dans les conditions extrêmes:
Semence 2.5$/kg*25 kg/ha = 62.5$/ha
Tracteur: 80$/ha
Engrais: 50$/ha
Pesticide 10$/ha
Soit 202$/mois.
La marge brute est de 147$/mois.

Soit 442 500$ de bénéfice. C’est toujours impressionnant dans la vision du capitaliste.

Que laisse-t-il derrière ?

– économiquement: une population pauvre sans accès à la production.
– écologiquement: une terre qui ressemble à un début de désert
– socialement: une population incapable d’arriver aux chevilles des autres.

La vision socialiste en revanche voudrait ceci:

Installer durablement 3000 jeunes diplômés en agriculture ou non sur les 3000 ha.

– économiquement, chaque ha ou sont installés simultanément les cultures industrielles, vivrières, maraîchères, l’élevage va produire au moins 3700 $/ha de bénéfice soit 11 millions de $. Soit 25 fois le bénéfice capitaliste. Tous tournant au pays et supportant au moins 15 ménages des fonctionnaires, enseignants, infirmiers…

-écologiquement: chaque ha aura au moins 40 arbres fruitiers, des milliers d’arbres pour le bois, de centaines des bêtes et donc 3000 ha écologiquement  résilients.
-socialement: une population consciente de prendre en main sa sécurité  alimentaire.

Conclusion:

Installer un fermier sur 3000 ha est une vision capitaliste. C’est une folie pour ceux qui ont une vision socialiste.
– installer 3000 agriculteurs professionnels sur 3000 ha est une vision socialiste. Une folie pour celui qui a une vision capitaliste.

C’est peut-être  pourquoi la vraie alternance sera socialiste-capitaliste.
L’UNC et l’UDPS sont des partis à discours socialiste mais avec certains membres visiblement  capitalistes. D’où les deux écoles qui ont émergé lors des témoignages: faut-il acheter les maisons préfabriquées ou donner ce marché aux architectes locaux qui arrivent à ériger des immeubles de 3 niveaux (3 ou 4 appartements) avec un budget de 120 000 $ ?

Les partis doivent donc recruter sur base idéologique et non sur base d’autres critères. Dans une même famille, un enfant peut être socialiste et l’autre capitaliste.

Dans tes actions, penses-tu en priorité à tes poches ? Penses-tu qu’en priorité on doit financer l’initiative privée, les entreprises ? Tu as la tendance capitaliste.
Penses-tu aux proches? Penses-tu qu’il soit prioritaire de financer le bien être des autres à travers les routes, les hôpitaux, les écoles…? Tu es de tendance socialiste.

Il n’y a pas une tendance meilleure  que l’autre. Il faut les alterner au sommet de l’Etat.

Prof. Kizungu Roger. Fac. Agro. Unikin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.