LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Le surpoids et l’obésité sont d’actualité en RDC

4 min read

Une étude descriptive et transversale a été menée auprès de 49 dames employées au centre hospitalier de la Régie des voies aériennes (RVA) du 18 mars au 9 avril 2012, pour évaluer le caractère épidémiologique du surpoids et de l’obésité dans cette population. L’indice de masse corporelle (IMC) et le tour de taille ont été les mesures utilisées pour évaluer ces dames selon les normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les 49 dames ont été soumises aux prélèvements de la taille (en centimètre), du poids (en kilogramme) et du tour de taille (en centimètre).

L’âge moyen était de 45,05 avec des extrêmes allant de 30 à 61 ans; l’indice de masse corporelle (IMC) moyen était de 27,81kg/m² avec des extrêmes allant de 20 à 41,5kg/m² et un tour de taille moyen de 87,77cm avec des extrêmes allant de 73 à 109 cm. 71,4 des femmes étaient en surcharge pondérale (IMC supérieur ou égale à 25kg/m²) et 77,6% des dames avaient un tour de taille élevé (tour de taille supérieur à 80 cm)

Une fréquence élevée du surpoids et de l’obésité incluse a été observée dans la tranche d’âge de 40 à 45 ans et une fréquence basse dans la tranche d’âge de 35 à 40 ans. Le surpoids et l’obésité ont été présents chez les dames paramédicales de la RVA. Signalons que les sujets répondant aux critères suivants ont été inclus dans l’étude: ne pas être enceinte; ne pas être malade; ne pas être sportif de haut niveau; ne pas a l l a i t e r ; avoir donné son consentement; être âgée d’au moins 18 ans et d’au plus 65 ans.

Cette étude a été réalisée par Yunga DN. C., Wete B.G., Nsiala K.A., Nzambi S.A., Bilo A.V., Bili M.M. et Ibaka M.D.. Ils ont justifié cette étude par le fait que l’obésité est devenu un fléau des temps modernes comparables au réchauffement climatique, aux rumeurs, à la médiatisation, mais qui n’est pas encore au niveau d’une prise de conscience collective.

L’obésité est désormais considérée comme un problème de santé publique, compte tenu de sa prévalence élevée et de l’augmentation constatée de son taux chez l’adulte comme chez l’enfant. Selon une estimation de l’OMS, le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes de 20 ans et plus dans le monde. D’ici 2030, le nombre de personnes en surpoids devrait atteindre 3,3 milliards de personnes.

La prévalence de l’obésité varie d’un pays à un autre; elle peut atteindre un individu sur trois dans les pays industrialisés. L’étude souligne que les données du ministère de la Santé du Brésil ont indiqué, en date du 10 avril 2010, que le vieillissement de la population a une forte influence sur l’obésité, en particulier chez les femmes: 25,4% des femmes entre 18 et 24 ans sont en surpoids et 55,9% des femmes de 45 à 50 ans sont obèses.

Selon l’OMS, 23% des hommes adultes et 30% des femmes souffrent de surpoids en Afrique. Au Maroc, la prévalence de surpoids et de l’obésité est plus importante chez les femmes et affecte plus les tranches d’âge de 35 à 59 ans que les autres catégories de la population.

L’étude souligne aussi que l’obésité est considérée comme une maladie de la transition économique et nutritionnelle. Elle est liée à l’évolution des modes de vie (alimentation, activités physiques), à des facteurs environnementaux et économiques, sur un fond de prédispositions biologiques, et aggravée par de nombreux facteurs (médicaments, hormones…). L’étude indique aussi que le surpoids et l’obésité sont le cinquième facteur de risque de décès au niveau mondial.

En conclusion de ce travail qui a évalué la prévalence du surpoids et de l’obésité des femmes employées au service médical de la RVA, les auteurs ont indiqué que les prévalences du surpoids et de l’obésité qui sont respectivement de l’ordre de 71,4% et 77,6% reflètent un problème de santé publique. Ils recommandent vivement qu’une étude beaucoup plus élaborée en termes d’échantillonnage soit menée pour mesurer l’ampleur du surpoids et de l’obésité dans la population. Malgré la crise, qualifiée de multisectorielle, que connaît la RDC depuis plusieurs décennies, la question de surpoids et de l’obésité demeure d’actualité.

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *