dim. Août 14th, 2022

LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Le Ministère de la Recherche scientifique envisage de construire une clôture à la mine de Shinkolobwe

3 min read

Le Ministre de la Recherche scientifique et Innovation technologique,  José Mpanda, envisage la construction d’une clôture autour de toute la mine de Shinkolobwe pour mettre un frein à l’exploitation clandestine de l’uranium. L’information a été livrée le 29 août 2029 par le site Scooprdc.net.

C’est l’une des retombées de sa descente le jeudi 26 août 2021 dans la mine de Shinkolobwe, dans le territoire de Kambove dans la province du Haut-Katanga. Cette mine est située à 25 Km à l’Ouest de la ville de Likasi, est officiellement fermée  en janvier 2004 par le gouvernement congolais. Malgré l’interdiction de l’exploitation suite à une intense radioactivité, il y aurait des incursions  de certains creuseurs artisanaux clandestins pour extraire des minerais.

Cette descente du numéro 1 de la Recherche scientifique est consécutive à des alertes  lancées par les responsables de la Gécamines mais aussi par les autorités provinciales. Selon la même source, trois minibus Toyota Hiace avaient été interceptés en juin dernier au niveau de Likasi avec des minerais à bord. Leur traçabilité indique qu’ils proviendraient de cette mine interdite d’exploitation. Saisis par les agents CNPRI, ces minerais, ont été confiés au CGEA. Ces deux structures qui ont la gestion de toutes les matières radioactives, sont sous tutelle du ministère de la Recherche scientifique et innovation technologique.

Le ministre José Mpanda était accompagné par une forte délégation. On a noté la présence du président de Comité National de Protection contre les Rayonnements Ionisants (CNPRI), Professeur Florimond Nyamoga,  le Directeur général du Centre de Recherches Géologiques et Minières (CRGM), Professeur Valentin Kanda,  le Directeur scientifique du Commissariat Général à l’Energie Atomique (CGEA), Professeur en nucléaire Jérémie Muswema, le Directeur de recherche au CPPM Marseille/CNRS IN3P2 et Consultant en questions nucléaires, Professeur en chimie des particules Steve Muanza et les ministres provinciaux des mines (Georges Mawine) et de la Recherche scientifique (Prudence Kabange Ilunga) du Haut-Katanga,

Le ministre aurait fait une ronde de la mine et aurait découvert des sacs de minerais et leur puits de provenance. La police de la mine aurait rejeté la responsabilité à la Gécamines, propriétaire de la mine de Shinkolobwe.

Après la visite du site, le ministre de la Recherche scientifique et Innovation technologique, José Mpanda, et les experts qui l’accompagnaient ont eu deux réunions le vendredi 28 et le samedi 29 août 2021 avec le Gouverneur de province du Haut-Katanga, Jacques Kyabula, qu’entouraient tous les membres du conseil provincial de sécurité. C’était pour statuer sur la sécurité de la mine de Shinkolobwe qui connaît des incursions de quelques exploitants artisanaux clandestins. C’est au cours de ces réunions que l’idée de la construction d’une clôture de la mine a germé.

JRB

La photo à la une est de Sccoprdc.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.