LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Le géophysicien Kakule préconise une étude géophysique à Goma pour protéger la population après l’éruption du volcan Nyiragongo

2 min read
Le géophysicien Roland Kakule

Les secousses sismiques sont dues probablement aux vides qui se sont créés sous la terre parce que quand il y a éruption volcanique la roche magmatique en profondeur se transforme en bouillie qui sort et qui crée des vides, a dit le mardi 25 mai 2021 le géophysicien Roland Kakule au Papyrus qui cherchait à comprendre pourquoi de nombreuses secousses sismiques à Goma après l’éruption du volcan Nyiragongo.

Le géophysicien a expliqué que sous ces vides, il peut se créer des affaissements et ces affaissements provoquent des secousses en surface, des fissurations, voire même des effondrements. Voilà pourquoi il faut une étude géophysique dans la ville pour, d’abord, connaître l’orientation de ces vides qui se sont créés sous la terre, mais aussi quelles sont leurs profondeurs et à quel niveau ils peuvent agir. Et cela pour évacuer ou protéger ces zones contre les déplacements de la population, surtout contre les engins lourds parce que les conséquences sont un peu négligées.

Pour ce qui concerne les immeubles, a-t-il poursuivi,  les conséquences ne peuvent être perceptibles que quand il y a des secousses. S’il n’y a pas de secousses et que l’épaisseur de la terre en surface est grande, la maison peut encore résister parce que la fondation n’atteigne pas la couche magmatique.

Le géophysicien est ensuite revenue sur les études géophysiques qui, a-t-il indiqué, vont permettre à ce qu’on puisse poser un diagnostic clair et savoir comment protéger la population. Mais selon les observations faites le mardi 25 mai 2021 avec les drones et les hélicoptères de la Monusco avec l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG), le magma dans le cratère semble sécher, donc il n’y a plus de mouvement volcanique, il ne reste que le mouvement sismique dû à la stabilité des terres causée par les vides de par-ci et là avec la sortie des laves.

Il convier de signaler que plus d’une centaine des secousses sismiques ont été enregistrées à Goma après l’éruption volcanique de Nyiragongo du samedi 22 mai 2021.

Propos recueillis par JR Bompolonga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *