LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Le chercheur Elvis Kongota indique que le CRGM, inondé, n’a pas enregistré de gros dégâts

2 min read

Le Centre de recherche géologique et minière (CRGM) n’a pas échappé à la pluie diluvienne qui s’est abattue à Kinshasa le mardi 16 mars 2021. Le centre a été inondé, cependant, grâce aux travaux de curage régulier et l’entretien de nos bâtiments, nous n’avons pas enregistré de gros dégâts, a dit le géologue et chercheur Elvis Kongota le lundi 22 mars 2021.

Rappelons que cette pluie a causé d’énormes dégâts tant humains que matériels. Dans la commune de Kinsenso, à Kinshasa, 4 enfants d’une même famille ont péri et plusieurs maisons emportées par les eaux.

A la question de savoir comment il expliquait l’inondation récurrente de cette partie de la ville, le chercheur a dit : Vous savez, Kinshasa est en gros divisé en deux parties: la zone collinaire et la zone basse ou la plaine. Cette dernière, où se trouve le CRGM, est la région en proie aux inondations en cas de crue ou de pluies diluviennes comme celle abattue dans la capitale dernièrement. Cette position de cible naturelle est renforcée par les constructions anarchiques, surtout celles occupant les lits des rivières et la gestion calamiteuse de déchets (plastiques), empêchant la circulation plus ou moins maîtrisée des eaux (drain, caniveaux,…).

Pour se rendre compte des constructions anarchiques dans la ville de Kinshasa, il a indiqué qu’il suffit de longer la rivière Gombe, la rivière Kalamu et la rivière N’Djili.

Propos recueillis par JR Bompolonga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.