LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Kinshasa : Les eaux souterraines à la base du retard des travaux sur l’avenue Saïo à Kasa-vubu

2 min read

« Les travaux ont dépassé largement le délai prévu car les maçons avaient  constaté un problème grave appelé « tête de source » ou encore « les remontées d’eaux souterraines », a dit le conducteur des travaux sur le tronçon reliant l’avenue Saïo au boulevard Triomphal, dans un article publié par le site catholique Dia.

Pour remédier à cette difficulté, « il a été décidé de dévier ces eaux car le travail  devait se faire à sec. Les maçons ont eu beaucoup de difficulté parce que ces eaux s’étendaient sur une vaste étendue », a ajouté le conducteur des travaux qui a requis l’anonymat.

Selon lui, ces eaux souterraines proviennent probablement de l’hôpital du Cinquantenaire et de la boulangerie Maman Poto.

Selon International Groundwater Resources Assessment Centre (Igrac), les eaux souterraines sont naturellement rechargées par l’eau de pluie et la fonte des neiges ou par l’eau qui fuit à travers le fond de certains lacs et rivières. Les eaux souterraines peuvent également être rechargées lorsque les systèmes d’approvisionnement en eau fuient et que les cultures sont irriguées avec plus d’eau que nécessaire.

Comme au niveau du tronçon entre l’avenue Saïo et le boulevard Triomphal, il y a un grand caniveau, a souligné le conducteur des travaux. Ce caniveau  canalise probablement les eaux qui viennent de différents coins de cette partie de la capitale congolaise. Ces eaux se sont échappées certainement de leur itinéraire normal.

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *