LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Eve Bazaïba invitée à relancer la RDC dans la lutte pour la protection de l’environnement

3 min read

Le Président de la République a estimé qu’il est impératif pour le Ministère de l’Environnement et Développement Durable de produire, dans un délai raisonnable, une série d’éléments afin de renforcer le Programme du Gouvernement dans ce domaine et de permettre une participation effective de la République Démocratique du Congo à la COP26 en novembre prochain, a déclaré Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et médias et Porte-parole du Gouvernement, dans le compte rendu de la 16ème réunion du Conseil des ministres du vendredi 20 août 2021.

En clair, le chef de l’Etat de la RDC, Félix Tshisekedi, attend de Mme Eve Bazaiba, Vice-Première ministre et Ministre de l’Environnement et Développement durable, une série d’actions.

En premier lieu, il s’agit de l’évaluation du Programme « 1 milliard d’arbres à l’horizon 2023 » visant la restauration de trois millions d’hectares et la réduction de la déforestation de 25% pour sauver un million d’hectares. Pour le président de la République, cela appelle à une étude approfondie sur l’évaluation de ce projet, les avancées concrètes et les recommandations y afférentes.

Il s’agit aussi du Fonds Carbone qui regorge l’aspect économique de la politique environnementale. Ceci exige l’exploitation des mécanismes appropriés pour la levée de fonds en faveur de la République Démocratique du Congo.

Il est question de l’adhésion du pays au Groupe d’Observation de la Terre (GEO). Pour Félix Tshisekedi, la République Démocratique du Congo est appelée à structurer son offre en se dotant d’un tel système à l’instar des autres pays tant qu’il offre des opportunités qui consistent à appuyer les pays membres à se doter des systèmes fiables et à former l’expertise locale pour mieux suivre les catastrophes naturelles, la gestion de l’énergie, le changement climatique et ses impacts, la gestion des écosystèmes ainsi que l’agriculture durable. A ce sujet, le Président de la République a recommandé la tenue d’une réunion technique urgente avec le Secrétariat Exécutif de cette organisation pour échanger sur les opportunités et conditions d’adhésion en marge des assises de la COP26.

Enfin, il s’agit aussi de la participation de la République Démocratique du Congo à la COP26. Pour le chef de l’Etat, le pays a pris un engagement ferme de contribuer à l’effort climatique global à travers sa Contribution Déterminée au niveau National (CDN) à l’Accord de Paris. Si le délai initial de dépôt était prévu le 31 décembre 2020, une rallonge avait été accordée aux pays jusqu’au 30 juin 2021. Il y a lieu de connaître la situation de la RDC afin de permettre une participation effective du pays aux assises de la COP26.

Pour rencontrer les observations ci-dessus, la Vice-Première Ministre, ministre de l’Environnement et Développement Durable a été invitée à prendre des dispositions nécessaires quant à ce, a indiqué Patrick Muyaya. .

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.