LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

ESU : L’Ordre des Médecins n’a pas encore mené le contrôle dans les universités du Kasaï Oriental

2 min read

A propos de la circulaire de son Excellence Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire qui touche au fonctionnement des Facultés de Médecine, les organes (National et provincial) de l’Ordre des Médecins n’ont pas encore mené le contrôle dans les universités du Kasaï Oriental, a écrit Mgr Bernard Emmanuel Kasanda, Président du Conseil d’admiration de l’Université de Mbuji-Mayi, dans son message adressé à la communauté estudiantine le mardi 21 septembre 2021 et publié dans le site de l’Université.

Le Conseil d’Administration de l’Université de Mbuji-Mayi campus de Tshikama a  invité tous les étudiants au calme en leur demandant de retourner dans les auditoires pour la dernière étape des cours et en vue de l’organisation de la session d’examens au mois d’octobre.

A cet effet, la circulaire du 17/09/2021 se serait basée sur un rapport qui n’existe pas, et particulièrement pour l’Université de Mbuji-Mayi à sa Faculté de Médecine.

Ainsi, l’UM attend encore le passage de la Commission de l’Ordre des Médecins pour faire son travail, a souligné le président du Conseil d’administration de l’Université de Mbuji-Maui

Pour l’évêque de Mbuji-Mayi qui est aussi président du Conseil d’administration de cette université, l’université n’éprouve aucune crainte quant aux conditions liées à l’existence des Cliniques Universitaires, de sa bibliothèque, du Laboratoire et de son Personnel Académique en Médecine. Elle est la première Université dans l’espace grand Kasaï à avoir produit les médecins de qualité au profit du pays et du monde. Ce qui fait la fierté de notre Alma Mater.

Les étudiants sont invités au calme pour achever cette année académique en toute quiétude pendant que les démarches sont en cours au niveau du Comité de Gestion et du Conseil d’Administration.

Si l’Ordre des médecins n’est pas passé par toutes les universités du pays, le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi, serait appelé à revisiter sa circulaire.

LP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *