LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Des experts échangent sur l’élaboration d’un plan d’accélération économique de la filière manioc

2 min read

« Les participants devront produire une feuille de route qui aura, comme défi principal, transformer la culture du manioc en une culture industrialisée afin de promouvoir la création de l’emploi », a déclaré Dr Bamba Zoumana, représentant résident de l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA), le mardi 18 septembre 2018 à KInshasa, à l’ouverture du Forum national sur le développement de la chaîne de valeur manioc en RD Congo.

L’objectif poursuivi par ce forum qui se tiendra jusqu’au samedi 22 septembre 2018 est de mettre sur pied un plan d’exécution pour la réalisation d’un plan de transformation du manioc en RDC grâce au déploiement rapide des technologies et innovations TAAT (Technologies pour la transformation de l’agriculture en Afrique), notamment l’adoption accélérée de nouvelles technologies et la culture de traitement et l’utilisation d’innovations variées du marché, pour la promotion du commerce.

Prenant la parole à cette occasion, le ministre de l’Agriculture, Georges Kazadi Kabongo, a fait remarquer que la RDC produisait en 1980, 18 millions de tonnes de manioc. Cette production a chuté vers les années 2000 avant de se stabiliser et remonter légèrement autour de 20 millions de tonnes. Cette chute était causée par l’épidémie de mosaïque qui a dévasté le manioc entre les années 1995 et 2004.

Selon le ministre, cette remontée et cette stabilisation observée a été le résultat de la sélection et de la dissémination par vulgarisation de nouvelles variétés du manioc menées par l’IITA en collaboration avec l’Institut national d’étude et  recherche agronomique (INERA).

Pour mettre en place cette feuille de route, les membres des ministères, les parlementaires,  les partenaires au développement,  le secteur privé, les banques commerciales,  les instituts de recherche, les jeunes agripreneurs, les groupes de femmes ainsi que  la société civile sont entrain d’échanger leurs idées.

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *