LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Covid-19 : La RDC a testé 3 125 échantillons en une semaine contre plus de 20 000 par jour en Afrique du Sud

2 min read

Exif_JPEG_420

Du mercredi 30 décembre 2020 au mardi 5 janvier 2021, la RD Congo n’a testé que 3 125 échantillons contre plus de 20. 000 en un jour en Afrique du Sud. La faiblesse des tests en RDC justifie certainement le faible nombre des contaminations au pays.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 18.487, dont 18.486 cas confirmés et 1 cas probable, signalait le Secrétariat technique du Comité multisectoriel de la riposte à la pandémie de Covid-19 dans son bulletin quotidien diffusé le mercredi 6 janvier 2021 et qui rapporte la situation du mardi 5 janvier 2021.

Dans le tableau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reprenant l’évolution de la pandémie dans chaque pays durant les  dernières 24 heures, on aperçoit que l’Afrique du Sud compte 1 113 349 cas confirmés et 30 011 décès. La raison est simple l’Afrique du Sud teste plus que la RDC.

En avril 2020, la capacité de l’Afrique du Sud à tester étaient de 5 000 par jour. Puis, le pays de Nelson Mandela avait acheté 60 unités mobiles de collecte et de test qui ont été déployées dans tout le pays, dans tous les districts et métros principaux. La capacité du pays à tester a été multipliée par 6. Donc l’Afrique du Sud est en mesure de tester plus ou moins 30 000 personnes chaque jour.

Si l’Afrique du Sud est le pays le plus contaminé par la pandémie en Afrique, la raison est simple, elle teste beaucoup plus que les autres pays.

Selon certaines indiscrétions, dans le nombre des tests réalisés au quotidien en RDC, plus ou moins 50% sont les tests effectués sur les voyageurs. En clair, le pays est appelé à augmenter sa capacité de tester la population pour mieux combattre le Covid-19..

Avec la hausse du nombre des tests, le cumul des cas ne serait pas celui que l’on a aujourd’hui dans la mesure où la population ne respecte pas les gestes barrières et se comporte comme si l’on était dans un temps normal. Le Gouvernement doit sensibiliser davantage.

JRB

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.