ven. Août 12th, 2022

LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

RDC: Bien des techniciens vétérinaires ne recourent pas au laboratoire pour leur diagnostic

2 min read

« Qui d’entre vous a déjà amené un échantillon au Laboratoire vétérinaire central pour s’assurer d’un bon diagnostic ? » Cette question a été posée aux techniciens vétérinaires qui ont pris part à la formation programmée le samedi 18 janvier 2020 au Laboratoire vétérinaire central par le formateur Matondo Lusala Jean-Pierre.

Aucun des 14 techniciens vétérinaires participant à l’atelier n’a répondu positivement à cette question.

La question posée par la presse est celle de savoir comment sans un bon diagnostic ces techniciens vétérinaires arrivent à traiter les animaux. Le formateur a donné la parole aux techniciens vétérinaires pour répondre à la préoccupation de la presse.

La technicienne vétérinaire Nzuzi Lutonadio Chimène du Développement rural, a réagi par ces mots : « Nous nous référons aux symptômes pour traiter les animaux ».

Cette réponse n’a pas laissé indifférent le formateur. Matondo Lusala Jean-Pierre a déclaré : « C’est un diagnostic de présomption. Il peut être vrai ou faux. Je vous conseillerai de faire recours au laboratoire, cela vous permettra d’avoir un bon diagnostic et de bien vous documenter ».

Cependant, pour le technicien vétérinaire de la commune de Kasa-vubu, Levieux Muyaka, le problème est financier. « Amener un échantillon au laboratoire n’est pas gratuit. Cette action a un coût. Les propriétaires des animaux ne veulent pas payer le montant exigé par le laboratoire. C’est pour cela que nous nous contentons de nous référer aux symptômes ».

Le débat ne fait que commencer à ce sujet.

JR Bompolonga

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.