dim. Août 14th, 2022

LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Avec l’inauguration du laboratoire agricole de Kalambo, Félix Tshisekedi promet de réhabiliter les centres et instituts de recherche du pays

3 min read

« Ce projet agricole vise à assurer la sécurité alimentaire et améliorer la contribution de l’agriculture dans le produit intérieur brut par une production nationale accrue, de qualité et accessible à moindre coût. Il ne fait l’ombre d’aucun doute que la recherche est la composante essentielle du développement agricole », a déclaré le Président de la République, Félix Tshisekedi, le mardi 8 octobre à Kalambo, lors de l’inauguration du laboratoire agricole de Kalambo, qui se trouve dans le territoire de Kabare dans la province du Sud-Kivu.

Le Président Félix Tshisekedi a inauguré le mardi 8 octobre 2019 le laboratoire agricole de Kalambo baptisé au nom d’Olusegun Obasanjo, ancien président du Nigéria. Pour Nteranya Sanginga, directeur général de l’Institut international de l’agriculture tropicale (IITA) de Kalambo, le nom de l’ancien président du Nigeria se justifie par son engagement dans la promotion de l’agriculture.

Pour lui, ce laboratoire de l’Institut international de l’agriculture tropicale (IITA) de Kalambo lance l’opération de réhabilitation des autres centres de recherche.  « L’avènement de ce centre est la première étape de réhabilitation de tous nos centres de recherche agronomique et autres, notamment Yangambi dont les résultats de recherche ont permis à d’autres Etats d’améliorer leurs cultures de cacao et des palmiers à huiles », a rappelé Félix Tshisekedi.

« C’est également un maillon important de l’intégration régionale sur le plan économique dans la sous-région.C’est pourquoi nous sommes appelés à développer les politiques communes pour une alimentation suffisante et descente répondant aux standard du Fond mondial pour l’alimentation. L’agriculture doit passer d’une entreprise sociale à un secteur axé sur les entreprises qui créent des emplois pour les jeunes et les femmes », a ajouté le chef de l’Etat congolais.

Le Docteur Sanginga, Directeur général du Centre de recherche agricole de Kalambo, la matérialisation de ce centre est le fruit d’un travail d’une recherche entreprise depuis plusieurs années : « Le Conseil d’administration de l’IITA avait décidé, en 2011, d’élever la station de l’IITA en RD Congo qui fonctionnait en mode projet pendant de nombreuses années pour devenir le point central du centre régional de la gestion des ressources naturelles de l’Institut dans la région des grands lacs, étant donné que cette région connaissait des problèmes agricoles spécifiques depuis des années surtout sur la durabilité de la gestion de ses ressources naturelles qui nécessitaient les efforts importants des scientifiques. Raison pour laquelle nous avons mis en place ce chef-d’œuvre pour palier à ce problème d’insuffisance alimentaire ».

Dr Sanginga a rappelé que l’IITA a commencé ses opérations en RDC depuis 1974 lorsque le gouvernement congolais a invité l’Institut à mettre en œuvre le programme national sur le manioc (PRONAM) afin d’attaquer tous les problèmes liés au manioc principalement à la brûlure bactérienne du manioc par le biais de la recherche pour le développement avec des technologies saines, nutritives et rentables.

Prenant à son tour la parole, Olusegun Obasanjo a déclaré : « Je suis honoré parce-que je suis associé à l’inauguration de ce jour. Ceci va booster davantage l’agro-business en Afrique subsaharienne et dans la région des grands lacs. Les produits agricoles de ce centre  qui sont entre autres le manioc, le soja, le haricot sont bénéfiques pour la RDC et contribuera à l’autosuffisance et à une économie d’épargne ».

Le Centre de recherche agricole de Kalambo a un laboratoire de culture tissulaire de premier ordre pour la multiplication végétative du manioc, de la banane, cacao, de l’igname et la pomme de terre inspiré du laboratoire, situé de au Nigeria.

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.