LEPAPYRUS.CD

Site d'information sur la science

Au moins 80 millions d’enfants menacés par la perturbation des services de vaccination suite à la Covid-19

2 min read

Exif_JPEG_420

Dans un communiqué publié le vendredi 22 mai 2020 à Genève et New- York, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’UNICEF et l’Alliance pour les vaccins (Gavi), s’inquiètent du fait que la COVID 19 perturbe les services de vaccination vitaux dans le monde entier, mettant des millions d’enfants – dans les pays riches comme dans les pays pauvres – à risque de maladies comme la diphtérie, la rougeole et la polio.

Cet avertissement arrive avant le Sommet mondial sur les vaccins du 4 juin 2020, au cours duquel les dirigeants mondiaux se réuniront pour aider à maintenir les programmes de vaccination et à atténuer l’impact de la pandémie sur les pays à faibles revenus.

Selon les données collectées par l’OMS, l’UNICEF, Gavi et le Sabin Vaccine Institute, la fourniture de services de vaccination systématique est considérablement entravée dans au moins 68 pays et est susceptible de toucher environ 80 millions d’enfants de moins de 1 an vivant dans ces pays.

Le communiqué rappelle que depuis mars 2020, les services de vaccination systématique des enfants ont été perturbés à l’échelle mondiale, ce qui peut être sans précédent depuis le début des programmes élargis de vaccination (PEV) dans les années 1970. Plus de la moitié (53%) des 129 pays pour lesquels des données étaient disponibles ont signalé des interruptions modérées à sévères ou une suspension totale des services de vaccination en mars-avril 2020.

La vaccination est l’un des outils de prévention des maladies les plus puissants et les plus fondamentaux de l’histoire de la santé publique, a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. Pour lui, l’interruption des programmes de vaccination à cause de la pandémie de COVID-19 menace d’annuler des décennies de progrès contre les maladies évitables par la vaccination comme la rougeole.

L’OMS et les autres agences appellent à un effort conjoint pour assurer une vaccination de routine en toute sécurité et lancer des campagnes de vaccination contre les maladies mortelles évitables par la vaccination.

JRB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.