RDC : DEUXIEME MESSAGE A LA NATION DE FELIX TSHISEKEDI SUR LA PANDEMIE DU CORONAVIRUS
mars 25, 2020
0 comments
Share

RDC : DEUXIEME MESSAGE A LA NATION DE FELIX TSHISEKEDI SUR LA PANDEMIE DU CORONAVIRUS

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, a décrété l’Etat d’urgence sanitaire et isolé la ville de Kinshasa du reste du pays, dans son adresse à la Nation, le mardi 24 mars 2020. Voici dans son intégralité le message du Chef de l’Etat :

MESSAGE A LA NATION DE S.E.M FELIX-ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT, RELATIF A LA PANDEMIE DU CORONAVIRUS, COVID-19

  Kinshasa, Mardi 24 Mars 2020

Chères Congolaises, Chers Congolais, mes Chers Compatriotes,

Je me suis adressé à vous en date du 18 mars dernier pour vous annoncer les décisions que j’avais prises, après le Conseil des Ministres Extraordinaire que j’avais présidé en date du mardi 17 mars 2020.

Ces décisions relatives aux mesures à adopter face à la pandémie du Coronavirus me semblent, à ce jour, pas suffisamment suivies par la population, alors que nous venons de franchir le cap de 45 personnes déclarées contaminées avec 1 cas de guérison et 3 cas de décès dénombrés. Je voudrais, avant de poursuivre, présenter mes sincères condoléances aux familles éprouvées et leur dire toute ma compassion. J’ai instruit d’ores et déjà le Gouvernement de prendre en charge tous les frais d’obsèques des disparus.

Ces trois cas malheureux viennent de nous rappeler, s’il en était encore besoin, que le Coronavirus est très dangereux et n’a toujours pas trouvé de remède, et que le seul rempart pour tout le monde demeure le strict respect des mesures que je vous ai annoncées le mercredi 18 mars.

 Mes Chers Compatriotes,

Je le répète, la situation inédite que nous traversons actuellement va notablement bouleverser nos habitudes et nos modes de vie. Aucune tranche d’âge n’est épargnée. Nous devons tous nous armer d’un solide esprit de résignation et abandonner toutes activités incompatibles avec les mesures et les recommandations du Gouvernement qui ne doivent en aucune occasion se trouver ruinées.

 Mes Chers Compatriotes,

Alors que voici 3 semaines, notre pays comptait un seul cas malheureux avéré dans la Ville de Kinshasa, des nouvelles alarmantes nous sont parvenues du Haut Katanga au soir du dimanche 22 mars pour nous annoncer la découverte de cas suspects, provoquant ainsi un affolement général. Cliquez ici pour télécharger le message en format pdf et le lire complétement

Lepapyrus

Lepapyrus

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *