RDC : Le Prof Jean-Jacques Muyembe annonce un traitement curatif contre Ebola
août 14, 2019
0 comments
Share

RDC : Le Prof Jean-Jacques Muyembe annonce un traitement curatif contre Ebola

« Il y a bien un traitement curatif maintenant. Nous avons deux molécules qui sont très efficaces et qui peuvent guérir rapidement. Ce sont ces deux molécules que nous allons maintenant utiliser dans les centres de traitement d’Ebola (CTE), et ces patients de Goma en ont reçu », a déclaré le professeur Jean-Jacques Muyembe, Secrétaire général du comité multisectoriel de lutte contre la maladie à virus Ebola, à l’issue de la cérémonie de déchargement de deux patients guéris, après environ deux semaines passées à un CTE.

Il a signalé qu’il s’agit de mAb114 et le REGN-EB3. « Ce sont là les deux molécules qui seront désormais utilisées parce que d’après les études et les résultats que nous avons obtenus au labo, ce sont ces deux molécules qui sont efficaces », a-t-il dit.

Ce médicament a été expérimenté sur une femme et son bébé de moins de cinq ans, internés à l’hôpital de Goma. Complètement guéris, la femme et son enfant ont quitté leur lit de malade.

Les traitements expérimentaux sont uniquement appliqués aux malades, a expliqué Jean-Jacques Muyembe Tamfum, assurant que ces traitements expérimentaux n’interfèrent pas avec les vaccins, qui sont uniquement administrés aux personnes qui ont été exposés (ayant été en contact avec les cas confirmés) et à leurs contacts. Cependant, les traitements expérimentaux sont essentiellement administré aux malades, hospitalisés et qui ont été diagnostiqué positifs à la fièvre hémorragique Ebola.

Parlant du processus de validation de ces traitements expérimentaux par le Comité éthique de la RDC, le directeur général de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) a rappelé  que ces traitements restaient encore de molécules expérimentales : “On a fait le protocole, que nous avons soumis au Comité éthique de l’école de santé publique. Le Comité éthique a donné son accord. C’est suivant ce protocole validé par le Comité éthique que nous allons appliquer ces traitements expérimentaux. Il y a également l’Organisation mondiale de la santé, OMS, qui a donné les grandes lignes que nous allons suivre pour administrer ces traitements aux malades”.

Le docteur Muyembe a également assuré qu’actuellement la ville de Goma, capitale du Nord-Kivu avec plus d’un millions d’habitants, est hors de danger, vu qu’environ 200 contacts et cas suspects ont été identifiés et sont en attente des derniers résultats et la surveillance aux points d’entrée est renforcée.

Le Papyrus

Lepapyrus

Lepapyrus

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *