RDC : L’OMS se penche sur la santé oculaire des malades guéris d’Ebola à l’Est
avril 11, 2019
0 comments
Share

RDC : L’OMS se penche sur la santé oculaire des malades guéris d’Ebola à l’Est

 Jusqu’à présent, un seul survivant sur les 250 examinés avait des complications oculaires pouvant être liées à Ebola. Une équipe d’ophtalmologues  a noté que les complications telles que l’uvéite étaient observées à des taux inférieurs à ceux observés lors de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest de 2014-2016. C’est à cette conclusion qu’a abouti une équipe d’ophtalmologues dépêchés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en collaboration avec le ministère de la Santé publique de la RDC à l’est du pays pour un suivi des soins de la vue après la guérison des patients atteints de la maladie à virus d’Ebola.

Un article publié le 10 avril 2019 par l’OMS informe qu’elle a récemment organisé une clinique pour contrôler la santé oculaire des survivants de l’épidémie actuelle d’Ebola en RDC. La clinique s’est tenue à Beni, en RDC, dans l’une des zones touchées, du 25 mars au 1er avril. Une autre clinique ophtalmologique a eu lieu à Butembo. Elles ont été équipées de façon qu’elles puissent fournir des soins spécialisés aux victimes.

L’article de l’OMS souligne que cette initiative est consécutive aux connaissances acquises à la suite de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest de 2014-2016, lesquelles ont permis d’identifier un certain nombre de problèmes auxquels les survivants sont confrontés, notamment une vision réduite ou floue résultant d’une inflammation oculaire. Environ 20% des survivants de cette éclosion avaient une forme de problème oculaire.

En identifiant et en traitant rapidement ces problèmes, fait remarquer l’article de l’OMS,  il est possible d’éviter les conséquences graves, y compris la cécité. En collaboration avec le ministère de la Santé de la RDC. A cet effet, dans le cadre de cette initiative, des spécialistes internationaux ont formé 10 ophtalmologistes congolais sur la manière d’identifier et de traiter les problèmes oculaires liés à Ebola. Les commentaires des prestataires de soins de santé nationaux participants et des survivants inscrits ont été extrêmement positifs.

Le ministère de la Santé publique doit saisir la balle au bond et, à partir de ces 10 ophtalmologues, constituer un noyau national d’ophtalmologues pour chercher à traiter certaines personnes guéries de la maladie à virus d’Ebola à travers le pays. Nous ne devons pas oublier que l’épidémie qui frappe le pays est la 10ème, donc il y a probablement d’autres personnes qui ont été affectées par cette maladie et qui continuent à en souffrir.

Une telle action de la part du ministère de la Santé publique de la RDC est la bienvenue et tombera à point nommé, car les prochaines étapes, selon l’OMS, seront de continuer à faire un suivi auprès des survivants, dans les cliniques organisées chaque mois, où ils recevront des soins médicaux, biologiques et psychologiques. Plus de 300 survivants sont actuellement inscrits au programme de suivi en cours.

L’article signale que les partenaires de cette initiative viennent de l’Université Emory à Atlanta aux Etats-Unis d’Amérique, qui a déployé deux ophtalmologistes, et l’Université de Caroline du Nord, dans le même pays, qui a mis un ophtalmologue pour le projet via le Réseau mondial d’alerte et d’action en cas d’épidémie (GOARN) hébergé par l’OMS.

JR Bompolonga

Lepapyrus

Lepapyrus

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *