RDC : Les semences de pomme de terre de l’Est du pays difficilement cultivables à l’Ouest
avril 4, 2019
0 comments
Share

RDC : Les semences de pomme de terre de l’Est du pays difficilement cultivables à l’Ouest

«  Cette année, la coopérative Bilanga ya betu (Notre champ en langue kongo) a exclu la culture de la pomme de terre parce que les semences sont encore importées d’Europe », a déclaré le samedi 30 mars 2019 le coordonnateur de cette structure Serge Mbay. C’était lors de la 3ème Journée Portes- Ouvertes de cette coopérative à Ngombe-Lutendele, dans la commune de Mont Ngaliema, à Kinshasa.

Abordé le jeudi 4 avril 2019 par le Papyrus pour justifier cette décision, le coordonateur a déclaré que « les semences de pomme de terre provenant de l’Est du pays sont difficilement cultivables à l’Ouest ».

« Suite à cette difficulté, bien des membres de la coopérative ont perdu des containers de semences de pomme de terre. Or, les semences prennent plus ou moins 40% de notre budget », a-t-il souligné.

« A l’Est, le kilo de la pomme de terre revient à plus ou moins 400 Francs congolais, l’objectif de la coopérative est de vendre à 1.000 Francs congolais à l’Ouest, et particulièrement à Kinshasa où le kilo se négocie à partir de 3.000 Francs congolais », a-t-il indiqué.

L’Institut National d’Etude et Recherche Agronomique (INERA) est au parfum de cette situation. Son Directeur scientifique, le Professeur Roger Kizungu Vumilia, a signalé au Papyrus que  « l’antenne de l’INERA à Mvuazi, située dans la Province du Kongo Central, à l’Ouest du pays, a été chargée de mener des études à ce sujet ».

Espérons que l’INERA trouvera des semences susceptibles d’être cultivées dans la partie Ouest du pays.

JR Bompolonga

Lepapyrus

Lepapyrus

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *