RDC: Professeur André Zana Ndontoni
octobre 22, 2018
0 comments
Share

RDC: Professeur André Zana Ndontoni

C’est le 6 août 1942 à Kinkoko, dans le district des Cataractes, à la province du Kongo-Central que le professeur André Zana voit le jour.

C’est à l’âge de 8 ans que l’enfant Zana entame ses études primaires. De 1950 à 1956, il fréquente le réseau d’écoles primaires de Bangu des « Frères des écoles chrétiennes » à Gombe-Matadi (Nionga).

Son certificat d’école primaire à la main, il reste fidèle aux Frères des écoles chrétiennes et, en 1956, il s’inscrit à l’Institut de la Salle de Tumba où en 1963, il obtient son diplôme des Humanités scientifiques, option Mathématiques-Physique.

Le jeune Zana ne perd pas du temps pour embrasser les études universitaires. De 1964 à 1969, il va user ses pantalons à l’Université d’Etat à Liège, en Belgique,  et sort avec une licence en Sciences physiques.  Il effectue de 1969 à 1970, un stage postuniversitaire au  Centre de Physique du Globe à Dourbes, toujours en Belgique.

Après ce stage postuniversitaire, le chemin du Japon s’ouvre pour le natif de Kinkoko. De 1974 à 1975, il est à Tokyo, plus précisément à l’International Institute of Seismology  and Earthquake Engineering pour une maîtrise en Sismologie

En 1977, il est Docteur ès Sciences, option Géophysique à l’Université du Tohoku, à Sendai au Japon.  Et de 1981 à 1982, il est post-DoctorateFellow à l’Université du Tohoku.

Le professeur André Zana Ndontoni a évolué dans plusieurs sociétés savantes. Il est le président de la Commission Nationale de l’Union Internationale de Géodésie et de Géophysique(UIGG) ; membre de l’American Geophysical Union ; correspondant de la Smithsonian Institution of Washington pour les phénomènes naturels ; membre honoraire de la Commission Régionale de l’Agence Universitaire de la Francophonie pour l’Afrique Centrale et des Grands Lacs (2010-2016).

Le professeur André Zana Ndontoni commence son parcours professionnel à l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA) où de 1970 à 1973, il est assistant chargé de cours à l’Ecole nationale de télécommunications.

De 1974-1993, il est  chercheur à l’Institut de Recherches Scientifiques en Afrique Centrale (IRSAC)/Institut de Recherche Scientifique (IRS)/Centre de Recherche en Sciences (CRSN) à Lwiro-Bukavu.

De 1994-1995, il est chercheur au Centre de Recherches Géologique et Minière (CRGM) à Kinshasa. Et de 1996 à ce jour, il est Professeur au département de Physique/Faculté des Sciences de l’Université de Kinshasa

Comme promotions, il convient de signaler qu’en 1977, il est promu au grade de Chargé de Recherche ; en 1985, il obtient la promotion au grade de Maitre de Recherche ; en 1991, il est élevé au grade de Directeur de recherche. En 2006, il est promu au grade de Professeur ordinaire ( Il s’agit ici d’un alignement, le P.O étant l’équivalent de Directeur de Recherche).

Le professeur André Zana  Ndontoni a occupé plusieurs fonctions. En 1977, il est Chef du Département de Géophysique à IRSAC/CRSN-Lwiro ; 1982, Directeur du Centre de Recherche de l’IRS à Lwiro ; de 1985 à 1993, Directeur Général  du Centre de Recherche en Sciences Naturelles à Lwiro ; de 1994 à ce jour, Directeur Général du Centre de Recherche en Géophysique à Kinshasa ; de 2011 à 2016 : Vice Doyen chargé d’enseignement à la Faculté de Pétrole et Gaz de l’Université de Kinshasa.

Le professeur a rendu plusieurs services à la communauté congolaise. Il est enseignant dans plusieurs institutions nationales d’enseignement supérieur ; l’Initiateur du réseau géophysique de surveillance des volcans des Virunga à Goma dans la province du Nord-Kivu ; l’Initiateur de la mise en place de l’Observatoire Volcanologique de Goma.

Le professeur est l’auteur de plus de 40 articles scientifiques dans les revues scientifiques internationales et nationales. Il a pris part à de nombreuses conférences scientifiques internationales spécialement relatives à la géophysique.

La lecture de la poésie est son passe-temps préféré. Il considère la lecture des sciences comme étant du domaine du devoir.

Chrétien de l’Eglise catholique romaine, le professeur est marié et père de 6 enfants.

JR Bompolonga 

 

Lepapyrus

Lepapyrus

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *